Dieu avait pour moi des projets de paix

Complet
Note : 40
( 1 vote )
Dieu avait pour moi des projets de paix
Après mes études d’économie et de droit, je suis entré comme contrôleur dans une caisse de retraite. Pendant sept ans, c’était la routine.
Un jour, mon frère m’a fait découvrir l’univers du bâtiment. J’y ai pris goût : je trouvais sympa la bonne humeur qui régnait sur le chantier. Je transpirais, je rigolais. Ça m’inspirait…

L’envers du décor

Dans ce milieu, l’alcool circule aisément. Quand on se retrouve au bistrot, on veut faire plaisir à celui qui offre une tournée. Et puis les gars arrivent avec des bouteilles. Il faut avoir de la volonté pour résister. Je ne l’avais pas.
C’est alors que j’ai commencé une descente aux enfers : huit ans où se sont enchaînés l’alcool, les voitures de sport… mais aussi les huissiers. À la fin, je me suis retrouvé sans travail, presque marginal. Mon foyer était bancal. J’ai consulté des médecins et des voyants. Ils n’ont rien pu faire pour moi.
Est-ce l’effet de l’alcoolémie ? J’avais peur de la mort et je me réveillais la nuit en sursaut. Je tâtais mon cœur pour m’assurer qu’il battait. Une expérience très douloureuse qui a duré des années.

Au secours !

Un jour, alors que j’étais sur le périphérique parisien, ma peur était à son apogée. Je n’en pouvais plus et j’ai frappé le plafond de ma voiture en implorant Dieu de venir à mon secours : « Si tu existes, tu vois comment je souffre, viens me soulager. »
J’ai alors pris conscience qu’il me fallait changer. Un peu plus tard, j’ai osé entrer dans une église et j’ai déclaré au pasteur que je cherchais Dieu.

La révélation

Dans la même semaine, ma belle-sœur m’a prêté une Bible. Je l’ai lue avec elle et j’y ai découvert ce passage où Dieu dit : « J’ai formé sur vous des projets de paix et non de malheur*. »
Les écailles sont alors tombées de mes yeux. J’ai compris que Dieu ne me voulait pas dans cette situation. Je lui ai demandé pardon et j’ai renoncé à tout ce que désormais je considérais comme mauvais dans ma vie.
Depuis ce jour-là, je n’ai plus touché à l’alcool, ni aux cigarettes et autres substances toxiques. Dieu m’a ouvert des portes. Il m’a donné une épouse et un travail plus adapté pour moi.
Cette parole de Dieu continue à m’habiter encore aujourd’hui.

* Jérémie 29.11


Vous aimerez aussi

Parfois en avance sur leur époque, il est aussi arrivé que les chrétiens...
Quand le pardon débouche sur quelque chose de plus beau encore… Je...
Il y a des gens qui s’éloignent de Dieu à cause des malheurs qu’ils ont...
La souffrance et la mort questionnaient Élodie. La réponse est enfin venue. Je...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...