Fils de harki

Complet Témoignage

Né en France, de père arabe et de mère kabyle, j’ai pris conscience de ma différence au primaire.

Abonnement au magazine Croire et Vivre

Je m'abonne

Fils de harki

L'instituteur a exigé que je change l'orthographe de mon prénom pour le rendre plus français. Il me ridiculisait et me traitait de «sale arabe». Il avait régulièrement recours au poing. Une certaine violence s'est enracinée en moi. Je ne savais plus si j’étais Français ou Algérien.

Vivre en France, avec le sentiment d’être tout juste toléré est une source continuelle de souffrance.

Dieu a bouleversé ma vie quand j’ai lu dans la Bible: «Il n’y a donc plus de différence entre les Juifs et les non-Juifs, entre les esclaves et les personnes libres, entre les hommes et les femmes. En effet, vous êtes tous un dans le Christ Jésus». Un long processus de guérison intérieure a commencé. Quand, en mai 2004, je me suis rendu en Algérie pour la première fois, fini ce sentiment de devoir m'excuser d'être présent. J’étais chez moi, profondément attaché à cette terre ancestrale.

Auteurs
Assan MERABTI

Ce numéro n'est plus disponible au format papier.

Ce numéro sera bientôt disponible à l'achat au format numérique.

Abonnement au magazine Croire et Vivre

Je m'abonne

Vous aimerez aussi

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail nous permet :

  • de vous reconnaitre et ainsi valider automatiquement vos commentaires après 3 validations manuelles consécutives par nos modérateurs,
  • d'utiliser le service gratuit gravatar qui associe une image de profil de votre choix à votre adresse e-mail sur de nombreux sites Internet.

Créez un compte gratuitement et trouvez plus d'information sur fr.gravatar.com

Chargement en cours ...