J’ai vu de mes propres yeux

Complet
Note : 40
( 1 vote )
Contrainte de quitter son pays suite à la conversion de son mari à la foi chrétienne, Elaheh est réfugiée en France avec sa famille.
J’ai vu de mes propres yeux
Je m’appelle Elaheh, je suis née en Iran dans une famille musulmane. À l’époque, je ne savais pas qui était Jésus et ce qu’il avait fait pour nous. Un jour, mon mari, qui était lui aussi musulman, s’est converti au christianisme. À chaque fois que je l’accompagnais à l'Église, je me demandais pourquoi les chrétiens louaient Dieu dans la joie et avec de la musique. Plusieurs m’ont témoigné de ce que Jésus avait fait pour eux, mais je pensais qu’ils mentaient. J’avais peur et j’avais des doutes dans mon cœur.

Un premier rêve

J’ai traversé des moments très difficiles et inconsciemment je faisais du chantage à Dieu. Je murmurais car j’avais perdu tout ce que je possédais. J’avais des pensées négatives sur Dieu et pensais qu’il ne m’aimait pas. J’avais même perdu ma foi dans l'Islam jusqu’à ce soir où je fis un rêve. Dans mon rêve j’étais avec ma mère et ma sœur. Nous allions manger quelque part. Le ciel était bien bleu et beau. Tout à coup, il s’est obscurci, il faisait nuit et toutes les étoiles sont tombées par terre. Une voix venue du ciel m’a dit alors : « Loue juste ton Dieu, ne mens pas, ne commets pas d'adultère, ne convoite pas, sois bienveillante car je suis saint. » La peur m’a envahie et je me suis repentie. J’ai demandé à Dieu de me pardonner. Mon mari m’a entendue sursauter et s’est réveillé. Je lui ai raconté mon rêve en sanglots. Il a ouvert sa bible et m’a lu un passage qui disait que les étoiles tombaient. C'était exactement ce que j’avais vu dans mon rêve. Il m’a lu aussi les Dix commandements. Ensuite, il a remercié Dieu en pleurant.

Négligence

Les jours ont passé. L’indifférence a repris le dessus et je me suis persuadée que ce n’était qu’un rêve. Je souffrais de solitude, j’étais nostalgique, je me voyais sans avenir et surtout j'étais confrontée à la maladie de mon fils contre laquelle nous luttions depuis deux ans. J’étais désespérée, je cherchais un moyen de m’enfuir de ce pays étranger. Je passais mes journées à pleurer seule dans une petite chambre. Dieu était mon seul espoir mais je ne savais pas où il était vraiment. La seule chose à laquelle je pensais, c'était de retourner en Iran parce que je n’avais personne à mes côtés.

Un deuxième rêve plus décisif

Puis j’ai eu un autre rêve. Je devais me préparer pour aller avec mon mari à une cérémonie organisée par Dieu. Je voulais m'habiller pour être belle, mais mon mari m’a dit : « Dieu nous aime tels que nous sommes, tu n'as pas besoin de te changer, juste dépêche-toi car nous avons peu de temps pour y arriver. » Nous sommes partis mais, au milieu du chemin, nous sommes arrivés dans une impasse et nous ne savions quel chemin prendre… À droite ou à gauche ? Soudain, un homme vêtu en blanc sur le chemin à droite m’a dit : « Je suis le chemin et la vérité. Venez, ce chemin est le droit chemin. » Nous nous approchions de lui quand je me suis réveillée. J’ai senti comme un nouvel espoir et une nouvelle foi naître dans mon cœur. Je me suis dit : « Dieu m’aime, c’est pourquoi il me visite dans mes rêves. »

Dieu m’a parlé à travers la Bible

J’ai commencé petit à petit à lire la Bible. En lisant le livre de Job, j’ai réalisé que j'avais les mêmes problèmes que lui : loin de ma famille et de mes amis, ayant perdu tout ce que je possédais. Sa Parole me parlait. On aurait dit qu’elle parlait de moi et de mes soucis. J’allais à l'Église et j’ai commencé à communiquer avec Dieu. Je priais et le remerciais. Les gens ont continué à m'enseigner la Parole de Dieu. Une femme de l’Église m’a partagé un rêve où Dieu lui demandait de me confirmer qu’il avait des plans parfaits pour ma vie.

Des obstacles

Malgré les encouragements reçus, je continuais à avoir des doutes. Mon fils a fait à nouveau une crise et est tombé très malade. Il avait de la fièvre et saignait. Il ne mangeait rien. J’ai dit à Dieu : « Si Jésus existe, exauce ma prière. » Un samedi matin, on devait amener mon fils à l’hôpital, mais mon mari est parti à l'Église pour prier. Le lendemain, mon fils s’est mis à jouer, il n’avait plus aucun signe de maladie. Le soir, notre pasteur iranien nous a téléphoné. Un pasteur égyptien était venu à l’Église. Dans un rêve, il avait reçu un message pour une famille. Les parents avaient un petit garçon malade, un esprit de mort était sur lui. « Dieu m’a dit de dire à cette famille que leur fils est guéri par leur foi. » En voyant une photo de notre fils, ce pasteur égyptien avait confirmé que c’était bien lui qu’il avait vu dans son rêve.
Maintenant j’ai vu avec mes propres yeux l’œuvre de Dieu, j’ai expérimenté son amour et de tout mon cœur je crois que Jésus-Christ est Fils de Dieu et qu’Il est notre salut.

Vous aimerez aussi

Bernard Dunand, Je raconterai toutes tes merveilles, Ampelos, 2013. « Je...
Paul vient d’une une famille protestante. Hanté par les grandes questions de...
Pierre, 33 ans, est chinois d’origine. Il vit en France depuis 27 ans. Sa...
Plusieurs étapes ont été nécessaires à Gilles pour passer de l’athéisme...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...