Je fuyais les moments vides

Complet
Note : 40
( 1 vote )
Je fuyais les moments vides

Je suis née dans une famille de tradition chrétienne. Je croyais en Dieu. Je priais de temps en temps.

Quand je suis arrivée au lycée, j’ai mis beaucoup de distance avec les réunions qu’on me proposait car elles me prenaient trop de temps et ne m’apportaient rien de particulier.

2008. Je perds une personne de ma famille que j’apprécie beaucoup. Ma vie bascule complètement. Mes relations avec mes parents deviennent très conflictuelles. C’est une période très dure.

2010. Je commence mes études à Lyon. Assez rapidement, je me mets à discuter de Dieu avec une fille de ma promo. C’est une chrétienne très engagée. Je lui pose pas mal de questions car j’aime bien parler de tout ça. De mon côté, je cours toujours après le temps, sans jamais être satisfaite de quoi que ce soit. Il me faut toujours plus d’activités, plus de sport, plus de personnes rencontrées... pour être certaine de ne jamais être seule. L’avenir aussi me fait peur. J’ai peur de ne pas réussir. Je remplis ma vie avec des projets, des activités pour fuir les moments vides. J’ai besoin que mon esprit soit toujours occupé.

Un jour, une de mes colocataires me demande quelle relation j’ai avec Dieu. Cela me fait beaucoup réfléchir.

2012. Je suis accueillie à des réunions d’Agape*. Les gens sont sympathiques et très tolérants. En mars, ils parlent de se rendre à Tallin, en Estonie, dans le cadre d’une rencontre européenne de leur mouvement. Comme un de mes plus grands rêves est de faire le tour du monde, je décide d’y participer tout en m’engageant à ouvrir la Bible, prier et faire le ménage dans ma vie. Je cherche aussi à fréquenter une Église car je voudrais en savoir plus.

C’est en lisant l’évangile que je commence à comprendre ce que Jésus est venu faire sur la Terre. Ce que sa mort sur la croix représente. Je perçois qu’elle lave les péchés mais quelque chose m’échappe encore ; je ne comprends pas encore ce que veut dire le mot « salut ».

Enfin, je réalise pleinement

Un jour, alors que me promène en vélo, je me mets à prier car j’ai besoin de réponse. Je l’obtiens un ou deux jours après quand on passe dans un village. Sur le fronton de l’église il y a trois mots écrits dont le mot Amour. Je percute alors le vrai message de la Bible et ce que Dieu a fait pour moi. Il a envoyé son Fils Jésus pour pardonner les péchés des hommes. Pour moi, personnellement. Il m’aime tellement qu’il est venu prendre toutes mes souffrances, mes échecs, mes doutes, mes défauts, mes péchés pour les échanger contre une vie meilleure. Et que je suis libre d’accepter cet échange. C’est gratuit !

Je comprends que c’est parce qu’il m’aime que Jésus a fait ce qu’il a fait. Il m’aime d’un amour infini.

Ma vie a radicalement changé depuis ce jour.


*Agape est une association chrétienne fondée il y a 40 ans. Son objectif : apporter réconfort et aide spirituelle en veillant à ce que, dans une société en constante évolution, l’Évangile de Jésus-Christ, reste compréhensible et pertinent pour chacun. Elle inter- vient sur les campus, dans les domaines sportifs, artistiques et bien d’autres.

POUR EN SAVOIR PLUS : WWW.AGAPEFRANCE.ORG

Vous aimerez aussi

Eugénie s’est tournée vers Dieu très jeune. Elle voyait partout sa...
Lorsque je réfléchis à ma vie, je comprends aujourd’hui combien il a fallu...
Toute ma vie a été bouleversée ce jour de 2010 où j’ai appris que...
J’ai été élevé au sein d’une famille dans laquelle Jésus était le...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...