J’étais en dépression Jésus m’a guérie

Complet Témoignage 4 commentaires

Abonnement au magazine Croire et Vivre

Je m'abonne

J’étais en dépression Jésus m’a guérie

Mon mari et moi étions commerçants dans un petit village. J’aimais énormément mon métier qui m’occupait beaucoup. Malgré cela, je ressentais un grand vide intérieur. 

Mes mains et mes genoux tremblaient constamment, comme sous l’effet d’un grand choc émotionnel ou d’un accident. J’ai consulté mon médecin qui m’a dit tout simplement : « C’est une dépression nerveuse, on va soigner ça ».

Ma fille meurt sous mes yeux

Il m’a prescrit de nombreux médicaments pour calmer mes violentes crises de nerf : 18 comprimés par jour. Je ne me contrôlais plus et devenais de plus en plus agressive. Malgré cela, la vie continuait tant bien que mal. Jusqu’au jour où ma seconde fille de deux ans est montée sur une chaise pour prendre mes médicaments en haut d’un placard. Elle en a mis plusieurs à la bouche mais ne les a pas consommés à cause de leur mauvais goût. Malgré tout, elle a fait un malaise deux heures plus tard. 

Panique aux urgences de l’hôpital. Les médecins s’agitent… Trop tard ! Ma fille de deux ans décède sous mes yeux. Commence alors l’horrible cauchemar, tout s’effondre autour de moi, un vrai tsunami sur ma vie et mon entourage.

Que de pourquoi !

Une foule de questions affluent alors à mon esprit. Pourquoi la mort ? C’est terrible la mort d’un enfant ! Et pourquoi moi ? S’il y avait un bon Dieu, ça ne devrait pas exister… J’ai des pensées suicidaires. 

J’avais reçu une éducation religieuse traditionnelle, mais j’avais tout abandonné depuis longtemps.

Me voyant dans cet état, ma mère se souvient qu’elle a été guérie miraculeusement avant même ma naissance. Elle retrouve l’Église évangélique où on avait prié pour elle. J’y vais et c’est alors qu’un vrai et authentique miracle se produit : je comprends que Jésus est venu pour guérir les cœurs brisés. Je mesure aussi enfin un peu mieux tout l’amour de Dieu pour moi. Après avoir écouté l’Évangile, une guérison intérieure s’opère progressivement en moi. Finalement, la bonne nouvelle devient une réalité pour moi. Je pleure sur mes péchés et je me repens de ma vie passée. Enfin, je me donne à Jésus-Christ.

Dieu m’a fait renaître

Le Seigneur a fait de moi une nouvelle créature. Je suis tellement heureuse de l’avoir trouvé. Il prend soin de moi, il me guide ; il me permet aussi de remporter des victoires sur mes épreuves. Je voudrais dire à tout le monde qu’il est vraiment le Sauveur. 

Malheureusement, les gens préfèrent parfois les ténèbres à la lumière. Dommage ! Je peux témoigner pour ma part que je marche avec lui tous les jours. Cela fait maintenant 40 ans qu’il m’a fait passer de la mort à la vie. Désormais, je sais aussi pourquoi je vis. Il a changé mon mal en bien, mon désespoir en espérance. Je suis heureuse. Chaque jour, je peux dire et chanter Alléluia !

J’en suis témoin : Jésus guérit de la dépression encore aujourd’hui. 

Recevez ce numéro
au format papier

3 €

J'achète ce numéro

Téléchargez ce numéro
au format ePub et PDF

2 €

J'achète ce numéro

Abonnement au magazine Croire et Vivre

Je m'abonne

Informations complémentaires

Pour aller plus loin

Luc 4.18 ; Apocalypse 7.12

Vous aimerez aussi

Commentaires

Boffo

23 November 2019, à 23:01

Qu'il en sois de même pour tous ceux sont déprimés y compris moi même actuellement bientôt 1an. C'est un temps terrible où tout semble perdu. On vit dans le vide. Seigneur !!! Sauve nous par ton amour

Georges Mary

24 November 2019, à 06:57

Merci de vous être exprimé ainsi. C'est important d'être honnête.Le Seigneur entend votre prière et la respecte ! Tenez bon dans la foi.

Achelem

24 September 2022, à 18:51

Bonjour
A quoi sert de témoigner, si ce genre de démarche n'est pas applicable à tous. Aucune démarche de ce type n'a pu aboutir à une démonstration que c'est une solution à une maladie. C'est très décourageant pour ceux qui ont essayé et qui n'ont pas été exaucé. Bonne réflexion.

bernard Huck

15 October 2022, à 10:38

En relisant ce témoignage, je faisais à peu près la même réflexion que vous ! Tant mieux pour cette sœur, elle a bénéficié d'un double miracle : sa venue à la foi, et sa délivrance de cette terrible maladie. Mais tout le monde n'en bénéficie pas ainsi. On peut venir à la foi, naitre de nouveau, et rester malade, devoir lutter encore longtemps contre certaines faiblesses ou maladies. Ainsi Job, qui ne comprenait pas ce qui lui arrivait, ou Paul, qui trois fois à supplié Dieu de le délivrer d'un mal handicapant, mais n'a pas été exaucé comme il le voulait (2 Corinthiens 12.7-10). Dieu lui a accordé un autre exaucement : l'humilité malgré ses grands succès dans l'évangélisation (v. 9), la force malgré ses faiblesses par la grâce de Dieu.
Un miracle est le reflet de la Toute puissance et de la souveraineté de Dieu. On ne peut lui reprocher de l'accorder à l'un et pas à l'autre. Quoi qu'il en soit, il a un plan pour nous, il ne nous oublie pas, faisons lui confiance !

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail nous permet :

  • de vous reconnaitre et ainsi valider automatiquement vos commentaires après 3 validations manuelles consécutives par nos modérateurs,
  • d'utiliser le service gratuit gravatar qui associe une image de profil de votre choix à votre adresse e-mail sur de nombreux sites Internet.

Créez un compte gratuitement et trouvez plus d'information sur fr.gravatar.com

Chargement en cours ...