Somalien et chrétien : je ne regrette rien

Complet
Note : 40
( 1 vote )
Somalien et chrétien : je ne regrette rien
J'ai 26 ans. Je suis né à Mogadiscio, en Somalie. Comme tous les Somaliens, j’ai grandi comme musulman.
À cause de la situation politique, j’ai décidé de quitter mon pays, à la recherche d’un lieu meilleur. J’ai beaucoup marché, Kenya, Soudan, Égypte…, pris des embarcations de fortune à mes risques et périls pour arriver en Europe par l’Italie, ensuite la Belgique, l’Allemagne où j’ai rencontré ma femme… et enfin Paris.

Premières remises en question

Avant de venir en Europe, j'avais de très mauvaises informations sur les chrétiens et le christianisme. Nous pensions que les chrétiens étaient des gens mauvais, impurs et pécheurs, qu’ils n’aimaient pas les gens des autres pays, et surtout ceux d’Afrique. Or, pour un Somalien, un pays a toujours une religion. Donc, je pensais que tous les Européens sont des chrétiens.
Mais quand j'ai vu le comportement des gens d’Europe et le bien qu’on nous faisait en nous donnant de la nourriture et des vêtements, j'ai senti qu'il y avait quelque chose de faux dans ma religion qui critiquait les autres. J'ai donc décidé de la regarder attentivement. J'ai ainsi découvert dans le Coran et les Hadiths(1) beaucoup de choses que ma morale désapprouvait. Nous y lisons par exemple qu’il est permis de tuer les non-musulmans et les apostats. On est obligé d’adorer (prier) en arabe car les autres langues ne sont pas autorisées. J'ai constaté également beaucoup de contradictions dans le Coran. En plus, même en croyant en Allah, nous, musulmans, n’avons aucune certitude d’aller au Paradis. Moi Faysal je n’étais pas sauvé.

À la recherche de la vérité

Petit à petit, j'ai refusé de croire aveuglément en ce que j'avais accepté depuis toujours. J'ai alors décidé de chercher la vérité. C'est pourquoi je me suisrenseigné sur le christianisme en commençant mes recherches sur Internet.
Après cela, j'ai commencé à chercher des chrétiens somaliens. Ils sont malheureusement très peu nombreux. Heureusement, j'ai trouvé un site Web chrétien somalien(2). J’y ai trouvé la Bible dans ma langue en audio. Cela m’a fait très plaisir. J’ai posé beaucoup de questions sur le site et on m’a donné des réponses claires en me conseillant de lire la Parole de Dieu et de ne pas écouter les gens ni regarder leurs comportements. Ils m'ont même envoyé la Bible somalienne en cadeau.
J'ai commencé à la lire pour connaître la vérité. Comme ma femme ne sait pas lire, elle ne savait pas que j’avais une Bible dans la chambre. J’ai ensuite cherché à entrer en relation avec des chrétiens somaliens. Finalement, j’ai trouvé une église évangélique tout près de l’hôtel social où nous habitions.

Premiers pas dans une église

J’y ai été accueilli avec gentillesse. J’ai discuté avec le pasteur et à la fin de notre conversation, il a prié pour moi. J’ai alors senti quelque chose de puissant dans mon corps, mais je ne pouvais pas dire ce que c'était. Des larmes coulaient de mes yeux. Je pleurais encore sur la route du retour à l’hôtel. J'ai décidé d'aller régulièrement à l'église bien que n’étant pas encore chrétien. J'ai ressenti la paix et l'amour dans l'église comme jamais ailleurs auparavant. Et puis, un jour pour la première fois, j'ai prié au nom de Jésus afin qu'il me montre clairement son chemin pour le connaître.

Dieu m’a parlé dans un rêve

Suite à cela, une nuit, j'ai fait un rêve dans lequel je marchais sur une route. À la fin, elle s'est divisée en deux. La route de droite était verte et agréable à voir. Celle de gauche était très sombre, laide et effrayante. J'ai fait un pas sur la route de gauche. Une voix comme le tonnerre m'a dit alors : « Faysal, pourquoi choisis-tu de t'engager sur cette route mauvaise après avoir trouvé la vérité ? » Puis, j'ai commencé à pleurer. Ma femme m'a réveillé et m'a demandé ce qui me faisait pleurer pendant mon sommeil. J'ai fait semblant d'avoir eu un cauchemar. Puis je suis allé dans la salle de bains, je me suis lavé le visage et je suis retourné au lit. J'ai de nouveau fait le même rêve. La voix m'a rappelé d'aller sur le droit chemin, le chemin de la lumière, de la vérité et du salut. Je me suis réveillé avec bonheur sachant que j'avais trouvé la vérité.
Le matin, alors que je pensais encore à mon rêve, j'ai vu un frère chrétien somalien sur YouTube qui lisait ce texte de la Bible : « C’est Jésus seul qui peut nous sauver. En effet, dans le monde entier, Dieu n’a donné aux hommes personne d’autre pour nous sauver. »(3)

Le pas décisif

J’ai alors décidé d'accepter la vérité et d'être sauvé. J'ai cru en mon cœur et j'ai confessé de ma bouche que Jésus est mon Seigneur et mon Sauveur.
Après être devenu son disciple, j'ai ressenti force, bonheur et paix car je savais que j’avais la vie éternelle par Jésus-Christ.
J’ai mis un peu de temps pour dire à ma femme que j’étais devenu chrétien car j’avais peur de sa réaction. On priait pour elle à l’Église. Un soir, je me suis décidé à le lui dire, il y a eu des cris et des larmes dans notre petite chambre d’hôtel. Elle a menacé de se suicider et de demander le divorce alors que notre petite fille était née depuis peu, j’ai beaucoup prié Dieu dans ce moment difficile.

Merci

Par la grâce de Dieu, la situation s’est améliorée. Maintenant, elle vient avec moi à l’Église et elle suit des cours de français avec la femme du pasteur. Elle a accepté mon baptême.
Je dis « Merci » à tous ceux qui m’ont aidé à trouver la vérité. Que le Seigneur les bénisse tous ! Et vous aussi qui me lisez.

(1) Hadiths : Recueil de paroles et actions attribuées au prophète et à ses compagnons immédiats. Ils constituent une espèce de tradition.
(2) www.jidkajanada.com
(3) Actes 4.12


Vous aimerez aussi

Les grands rendez-vous avec la Vie ne sont pas toujours programmés. Pour...
Jean-Louis est ingénieur de formation. Sa vie a été bouleversée à deux...
Je m'appelle Latifa et je suis d'origine marocaine. À l’université, j'ai...
Mariage, divorce, remariage… et au bout du compte la dépression! Ce...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...