Sources de la sécularisation de la foi en Afrique. Facteurs inhérents aux religions traditionnelles

Complet
Note : 40
( 1 vote )
Résumé.
Les caractéristiques de la vie chrétienne en Afrique témoignent de l’influence des religions traditionnelles, qui l’emportent régulièrement sur les exigences de l’Évangile. Les croyances et pratiques préchrétiennes déterminent davantage que l’Évangile le niveau d’engagement chrétien des gens, de même que leur conduite et leur service. La vérité évangélique reçue est souvent enduite d’éléments traditionnels, qui ont préséance sur l’autorité de la Parole de Dieu dans leur conscience. Bon nombre de chrétiens développent au fil du temps une forme de « double » vie. L’explication de cette inconséquence éthique, selon les concernés, se trouve dans le besoin sécuritaire que génèrent l’invisibilité de Dieu et la présence permanente du mal dans leur espace de vie. Des thèmes de prédication ecclésiale comme la confiance en Dieu, la providence divine, la fidélité ou l’amour de Dieu se révèlent inaudibles aux oreilles des auditeurs.

Abstract.
The quality of Christian life in Africa reflects largely the influence of the traditional religions, that outweigh the demands of the Gospel. The pre-christian beliefs and practices determine more than the Gospel the level of people’s Christian commitment, their conduct and the way of serving in the Church. The Evangelical truth received is often coated with traditional elements that take precedence over the authority of the Word of God in their consciousness. Many Christian develop a form of “double life”. The explanation of this ethical inconsistence, according to those concerned, is in the security need generated by the invisibility of God and the permanent presence of evil in their living space. The preaching themes of the Church, such as trust in God, providence of God, fidelity or love of God, prove irrelevant to listener’s ears.
Sources de la sécularisation de la foi en Afrique. Facteurs inhérents aux religions traditionnelles
Introduction

Il y a dans l’expérience africaine de la foi chrétienne des éléments religieux d’origine païenne qui interagissent avec les exigences de l’Évangile et compromettent l’épanouissement de la foi. Dans une large mesure, la sécularisation de la foi en Afrique comme phénomène d’évolution des sociétés est alimentée par des croyances et pratiques qui s’enracinent dans les religions traditionnelles. L’intérêt particulier accordé aux Écritures et le zèle pour Dieu ayant caractérisé la religion chrétienne2 dans certains pays du continent s’effritent de jour en jour à la faveur de la résurgence des éléments d’origine païenne. L’attitude que les hommes devaient s’imposer vis-à-vis de Dieu est corrompue par des forces internes ou externes à eux-mêmes. Il en est de même des devoirs à rendre à Dieu – adoration et culte – qui sont abandonnés ou négligés. L’on assiste donc à la métabolisation de la religion, non pas que les gens ne croient plus en Dieu, mais que leur croyance évolue3. La raison en est que les codes moraux chrétiens n’ont pas véritablement d’emprise sur les gens ; ceux-ci écoutent leur seule conscience et suivent les préceptes de leurs anciens.

Vous aimerez aussi

Résumé. Partant de l’hypothèse selon laquelle la lecture que l’on fait du...
Résumé. La notion de personne a reçu un approfondissement formidable au cours...
Résumé. Quiconque a bénéficié d’un minimum d’enseignement...
Résumé. Cet article resitue les origines du mouvement des Écoles du dimanche...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...