Je suis juif

publié le 10 January 2015 à 16h54 par Georges MARY

Je suis juif

Deux poids deux mesures ?

C'est sans doute trop tôt pour en parler valablement mais j'ai comme l'impression que le traitement fait par nos politiques et nos médias aux deux attentats parisiens est totalement différent.  Je me trompe ?

L'indignation suscitée par le caractère antisémite de l'attentat contre l'épicerie Casher semble  bien peu de choses par rapport au niveau de celui contre les journalistes de Charlie Hebdo. 

Pourquoi donc ?

Je tente quelques explications... 

Serait-ce parce que

  • il y a un peu moins de sang qui a coulé ?
  • il faut défendre à tout prix la liberté de faire des caricatures (quitte à blesser la conscience des millions de gens), alors qu'il n'y a rien à défendre concernant des personnes qui se trouvent dans une épicerie casher ? 
  • un attentat antisémite est plus habituel en France qu'un attentat contre un journal satirique ?
  • les médias rapportent plus facilement ce qui touche les leurs ? 
  • Une autre raison ?

Aidez-moi si vous avez une piste

Pour l'instant en tout cas, je n'ai pas encore vu des pancartes "Je suis juif". 

 Je suis juif

Le plus sûr pour qu'il y en ait serait sans doute d'en faire une soi-même mais je ne suis pas certain que cela plaira à tous les manifestants !

 

Commentaires

Claudine Michau

10 January 2015, à 19:35

Je Suis Juive ... ♥ ♥ ♥

Georges Mary

12 January 2015, à 18:23

Mon expérience de la grande manifestation parisienne de dimanche ne m'a permis d'observer que très peu de slogans autres que "Je suis Charlie" mais nos médias ont su mettre en évidence les autres. Même si ce qu'ils nous ont montré par rapport à la réalité que j'ai observée est disproportionné, on ne va quand même pas le leur reprocher !

observateur

16 November 2015, à 13:25

pour moi il y a trois choses :
- garder le moral : , oui, le fait de ne pas s'arrêter de vivre ...,, mais, on assiste à un manque de prise de conscience concernant la réalité, il faut rester prudent, ne pas sous-estimer ces évènements !, le monde était dehors sur Paris, mais attention , les danger existe toujours, la prudence est mise.
- Des changements : aux grands maux, les grands remèdes!, des dispositifs, et changements de politiques doivent être prises, la laxisme sur le traitement de la violences est trop général (ce terme à été employé sur d'autre chaine que les nôtres ...)
- Des malades traumatisés : vont-il être suivis ? , combien développerons des troubles dissociatifs ?

merci pour votre site,
un chrétien dans le secteur de la psychologie et neurologie.

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail nous permet :

  • de vous reconnaitre et ainsi valider automatiquement vos commentaires après 3 validations manuelles consécutives par nos modérateurs,
  • d'utiliser le service gratuit gravatar qui associe une image de profil de votre choix à votre adresse e-mail sur de nombreux sites Internet.

Créez un compte gratuitement et trouvez plus d'information sur fr.gravatar.com

Chargement en cours ...