Quand je pense au coronavirus

Le monde des hommes me fait penser de plus en plus à cette statue d'or aux pieds d'argile que Daniel, dans la Bible, a vue autrefois à l'époque de la superpuissance babylonienne.

Un petit rien, et cette statue colossale s'est écroulée. Comme un château de cartes. Il n'en est plus rien resté.

Les hommes d'aujourd'hui font des choses extraordinaires qu'aucun de nos grands parents aurait pu imaginer durant leur jeunesse. J'en suis le premier émerveillé..

Image (Quand je pense au coronavirus)  Mais en réalité, ils sont vulnérables de mille et une manières, à la merci autant d'un minuscule virus que d'un volcan, d'un tremblement de terre ou d'une météorite un peu plus grosse qui pourrait dévaster la terre... autant de phénomènes sur lesquels ils n'ont aucune action possible;

Quand cesseront-ils donc de se comporter en petits dieux sur cette terre alors qu'ils sont si vulnérables, si fragiles ?
Quand accepteront-ils de remercier leur Créateur pour la vie et les capacités qu'il leur a données ?

Quand, lui rendront-ils enfin l'honneur qui lui est dû ?

Il n'est pas trop tard pour le faire.
What do you want to do ?
New mail
What do you want to do ?
New mail
Chargement en cours ...