10 septembre 1666. Un pasteur au Musée d'Amiens

10 septembre 1666. Herman Langelius, Frans Hals, Musée d'Amiens

Portrait du pasteur Herman Langelius

Herman Langelius (né à Haarlem en 1614 – mort à Amsterdam le 10 septembre 1666), est un  pasteur protestant  des Provinces-Unies (actuels Pays-Bas), célèbre prédicateur à Amsterdam où il fait autorité.

il était engagé dans une lutte inlassable contre l'athéisme, et connu pour user de sa Bible comme d'une épée.

Dans le Portrait du pasteur Herman Langelius (Musée d'Amiens, France) le pasteur tient sa Bible entrouverte par un doigt, prêt à dégainer...

Ce portrait appartient à la toute dernière partie de la longue carrière de Frans Hals, quand  le peintre choisissait alors plus volontiers ses modèles dans les milieux intellectuels et ecclésiastiques.

Frans Hals, est l'un des plus grands portraitistes du 17e siècle. 

Ce qui caractérisait les portraits de Hals (de même que Rembrandt) était sa faculté de saisir l’expression de l’humeur du personnage, d’aller chercher les « mouvements de l’âme humaine », de caractériser la personne au-delà du rendu mimétique du modèle.

Nous sommes au 17e siècle, dans le Siècle d’Or de la Hollande protestante. Hals est à Harlem où sa famille, convertie au protestantisme s’est réfugiée pour échapper aux persécutions espagnoles.

La peinture de Frans Hals, comme celles de Rembrandt, est typique du puritanisme calviniste : l’homme est conscient devant Dieu du poids de son péché. Il sait que, par grâce, il est aimé et accepté tel qu’il est, au prix du sacrifice de la croix du Christ.

Et la vie chrétienne qui en résulte est une affaire grave et profonde. Tout excès de richesse, toute prétention serait incompréhensible et mal venue.

 

Hals avait d'abord adopté des types populaires et s'était illustré dans les portraits de groupe, où il montre que si les fidèles du Christ manifestent la gravité et la profondeur, ils manifestent en même temps le respect humain, la tendresse mutuelle qui conviennent aux humains conscients de l’amour dont ils sont l’objet.

C'est ce dont témoigne, ce Portrait de famille dans un paysage (1647-1650), placé ci-dessous.

 Résultat de recherche d'images pour

En France Louis XIII règnait et Richelieu introduisait un absolutisme royal matant les grands seigneurs et persécutant protestants et juifs. Le peuple néerlandais vivait en paix dans la tolérance. La bourgeoisie protestante poursuivait paisiblement et sans éclats ses négoces.  Cette famille est très honorablement vêtue mais sans apparat. Parents et enfants expriment par l’expression de leurs visages et les gestes de leurs mains, leur satisfaction et leur unité d’esprit. Les enfants se donnent gentiment la main. Leur bonheur est paisible, honnête et sans prétention.

La mère porte une fraise démodée qui date déjà d'une vingtaine d'année. Mais elle ne semble pas s’en préoccuper : la vraie beauté n’est-elle pas intérieure ?

Chargement en cours ...