11 septembre 1885. Robert Coulondre

publié le 11 September 2021 à 02h01 par José LONCKE

11 septembre 1885. Robert Coulondre

Robert Coulondre (1885-1959), est un diplomate français. Il est ambassadeur de France en URSS d’octobre 1936 à octobre 1938 et, de ce fait, l’un des rares témoins occidentaux des grands procès staliniens de 1937-1938. En octobre 1938, il est nommé ambassadeur de France en Allemagne. Il y reste jusqu’en septembre 1939 et c’est lui qui remet la « déclaration de guerre » à Joachim von Ribbentrop.

Coulondre est né à Nîmes le 11 septembre 1885. C’est le fils de l'homme politique Gaston Coulondre. Les Coulondres étaient une famille protestante, ils étaient très fidèles à la République. Les protestants français avaient été opprimés sous l'Ancien-Régime suite à la révocation de l'Edit de Nantes en 1685, et pour les protestants la Révolution française avec principes démocratiques était très attractive. Aprés des études de chinois il rejoint le Quai d’Orsay en 1909.  Il fait partie de ce que l’historien Jean-Baptiste Duroselle appelle le groupe protestant du Quai d’Orsay, dont les autres figures éminentes sont Paul Bargeton, René Massigli, Albert Kammerer, Victor de Lacroix, et précédemment Jacques Seydoux de Clausonne. Ce groupe défend fortement les valeurs républicaines ainsi qu’un ordre international basé sur le droit, la SDN et la résolution négociée des conflits. Dès 1933, et surtout à partir de 1936, ce groupe est critique vis-à-vis de la politique d’apaisement envers l’Allemagne hitlérienne.

Robert Coulondre est nommé ambassadeur de France à Moscou début octobre 1936 sous le premier gouvernement du Front populaire dirigé par Léon Blum.

Il est le premier ambassadeur à être nommé à Moscou par la France depuis la révolution russe : seul un chargé d’affaires y représentait la France jusque-là. Être ambassadeur est à l’époque une position de prestige réservée à un petit nombre de représentants de la France.

Robert Coulondre («De Staline à Hitler» Perrin 379 p. 23 €), n’a cessé d’alerter les pouvoirs publics sur le péril nazi, encourageant à toute force le rapprochement diplomatique avec l’URSS alors qu’il n’était vraiment pas communiste.

Dans son livre de souvenirs « De Staline à Hitler », Coulondre raconte avoir assisté en personne aux procès de janvier 1937 et de mars 1938: les accusés "font leurs aveux sur un ton monocorde (..) animés par une sorte d'automatisme (..) tous ont un repentir immense (..) Il résulte pour moi jusqu'à l'évidence qu'ils récitent une leçon apprise (.. ) Il est probable qu'on n'a fait figurer dans les procès que ceux que l'on a pu amener à signer et à accepter de refaire en public une déclaration satisfaisante" !

Dans les jours qui suivent le résultat désastreux de la crise de Munich, Robert Coulondre essaient de faire passer le message qu'un rapprochement entre l'Allemagne et l’URSS est fort possible en cas de poursuite d'une « politique d’apaisement » au détriment d’une alliance franco-soviétique. 

La vision prémonitoire de Robert Coulondre quant à l’anéantissement de la Tchécoslovaquie et au quatrième partage de la Pologne a été saluée par certains historiens français qui le créditent d’un « solide bon sens

Le sort des populations juives n’a pas échappé non plus à l’œil de Robert Coulondre, qui a rejoint son poste à Berlin juste après la Nuit de Cristal du 9 novembre 1938. Il écrit à ce propos : «  Le traitement infligé en Allemagne aux juifs que les nazis entendent extirper complètement comme des bêtes malveillantes éclaire toute la distance qui sépare la conception hitlérienne du monde du patrimoine spirituel des nations démocratiques »

Robert Coulondre « De Staline à Hitler »,Perrin, Février 2021

Première édition critique, annotée et préfacée de main de maître par François-Guillaume Lorrain.

-----------------------------------------------------------

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail nous permet :

  • de vous reconnaitre et ainsi valider automatiquement vos commentaires après 3 validations manuelles consécutives par nos modérateurs,
  • d'utiliser le service gratuit gravatar qui associe une image de profil de votre choix à votre adresse e-mail sur de nombreux sites Internet.

Créez un compte gratuitement et trouvez plus d'information sur fr.gravatar.com

Chargement en cours ...