11 février 1774. L'Eglise Baptiste de Providence


11 février 1774. L'Eglise Baptiste de Providence

La "First Baptist Church", 77 North Street à Providence, Rhode Island.

L'Eglise Baptiste a été fondée par Roger Williams en 1638 et sur ce site a été bâti leur premier lieu de culte. Le bâtiment actuel (1775), œuvre de Joseph Brown, a été inspiré d'une église londonienne.

Histoire

Cette église a été construite pour abriter la première église baptiste d’Amérique, fondée par Roger Williams en 1638.

Le 11 février 1774, des membres de la "Charitable Baptist Society" se sont réunis à la maison de Daniel Cahoone et ont décidé "de nous unir de tout cœur (pour trouver) tous les moyens légaux pour promouvoir le bien de cette société et s’occuper en particulier de relancer l’affaire consistant à construire un lieu de réunion pour le culte public de Dieu tout-puissant et de commencer à le faire "("Historic Baptist Meeting House").

Joseph Brown a été embauché comme architecte et l'église a été construite en seulement un an et demi. La construction a été facilitée par une abondance de mécaniciens et menuisiers qui étaient au chômage lorsque les Britanniques ont fermé le port de Boston en guise de punition pour le "Boston Tea Party".

Le clocher de 56 mètres a été levé en trois jours et demi en juin 1775. Chaque section du clocher a été cadrée au sol puis hissée à travers les niveaux inférieurs à la manière d'un télescope.

Le bâtiment de 25 x 25 mètres était extrêmement ambitieux, sachant qu’on pouvait asseoir 1 200 personnes - environ un tiers de la population de Providence à l’époque - alors que la congrégation ne comptait que 50 membres.

Il était dédié à la fois au "Culte public du Dieu Tout-Puissant et à la tenue de rassemblement d'ouverture d'année universitaire".

Jusqu'à ce jour, la "Brown University" tient ses cultes d'ouverture d'année universitaire dans cette église.



À l'extérieur

L'extérieur de l'église est resté presque inchangé depuis sa construction. L'église a des murs blancs, un portique et un clocher géorgien. La conception du clocher a été adaptée du "Livre d’Architecture" de James Gibbs (1728) et ressemble à l’un des trois plans de clochers que Gibbs avait conçu, mais n’avait pas utilisé dans l’église de St. Martian’s-in-the-Fields à Londres.



À l'intérieur

L'intérieur de l'église montre l'histoire de son bâtiment et de ses rénovations. Étant donné que tous les membres devaient aider à la construction de l'église, les colonnes intérieures sont en chêne massif que les habitants ont apporté de leurs fermes en donation. Les cannelures de ces colonnes toscanes sont souvent gondolées et fendues à cause du chauffage primitif au charbon à l'intérieur de l'église, qui entraînait d'importantes différences de température.

Le plafond est original et fabriqué à partir de produits originaires de Providence, notamment du sable, du plâtre, des poils de vache et des coquilles d'huîtres. Certaines des vitres d'origine des fenêtres palladiennes subsistent et se distinguent par leurs déformations circulaires puisqu'elles ont été découpées dans des cocards soufflés.



Aujourd'hui

Aujourd’hui, l’intérieur de l’église ressemble probablement beaucoup à ce qu’il était lors de sa construction. Cela est dû en partie aux dons de John D. Rockefeller en 1957, afin de redonner à l'église son aspect d'origine et de supprimer la riche ornementation victoriennne qui l'ornait depuis les années 1850.

Au moment de sa construction, le First Baptist Meeting House était le plus grand projet de construction jamais entrepris en Nouvelle-Angleterre et le reste encore à ce jour. C'est toujours un des sites architecturaux les plus impressionnants de Providence.

Chargement en cours ...