21 février 1903. Raymond Queneau et la Bible

publié le 21 February 2020 à 00h01 par José LONCKE

21 février 1903. Raymond Queneau et la Bible

 Raymond Queneau (1903-1976), né au Havre le 21 février 1903 est un romancier, poète, dramaturge français, co-fondateur du groupe littéraire Oulipo. 

 En 1847, paraît "Exercices de style", un court récit décliné en une centaine de styles (99 !). Ces Exercices de style lui furent inspirés par L’Art de la fugue de Bach, lors d’un concert auquel il avait assisté et qui avait fait naître en lui l’envie de développer différents styles d’écriture.

 En 1947, il écrira Si tu t’imagines, interprété avec succès par Juliette Gréco.

 Même si Queneau n’a pas la foi chrétienne, la Bible, Ancien et Nouveau Testaments, nourrissent son imagination littéraire.

 

L’arche comme jardin zoologique

Selon la Bible, Dieu dit à Noé : « De tout être vivant, de toute chair, tu introduiras un couple dans l’arche pour les faire survivre avec toi ; qu’il y ait un mâle et une femelle ! De chaque espèce d’oiseaux, de chaque espèce de bestiaux, de chaque espèce de petites bêtes  du sol, un couple de chaque espèce viendra à toi pour survivre. » (Genèse, VI 19-20.

 

Dans l’imaginaire de Raymond Queneau, l’arche de Noé représente tout d’abord l’endroit où sont rassemblées toutes sortes d’animaux, c’est-à-dire, un jardin zoologique. Le poème intitulé « Genèse d’un zoo », inclus dans « Battre la campagne » (Poésie Gallimard p 203), évoque directement l’épisode de l’arche :

 

Au lieu de s’arrêter sur l’Ararat

l’arche se retrouva

sur le fleuve Seine

et finalement échoua

du côté de Vincennes

les animaux on y lâcha

paisibles ils restèrent là

habitués qu’ils étaient

à leur sécurité

patriarcale

De l’Éden, se dit Noé, cela fera l’image

avec des fils de fer et des cages

pauvre image

mais tout de même une image

succursale

testimoniale

et il fonde un Jardin Zoologique

un peu paradis, un peu prison, un peu mélancolique

 

L’Ararat est le nom du mont sur le sommet duquel l’arche de Noé repose après le déluge (Genèse, VIII 4). L’arche de Queneau ne songe pas à s’arrêter au sommet du mont, mais flotte passivement sur la Seine, pour finalement « échouer » près de Paris. Il est intéressant de considérer que, le Jardin Zoologique présenté dans ce poème se trouve « du côté de Vincennes », au bord de la Seine, en périphérie de Paris.

 

« Genèse XXXII, 24 » le combat de Jacob avec l’ange (Courir les rues, Poésie Gallimard p 64)

Le combat de Jacob avec lange est un mystère fascinant

on le voit peint par Delacroix sur un mur de l’église Saint-Sulpice...

chaque fois que j’entre dans cette église pour regarder cette fresque

Jacob continue farouchement sa lutte gigantesque

qui va durer toute la nuit

lorsque demain matin le sacristain rouvrira les portes

Jacob et l’ange seront toujours là combattant

et ça durera tant que la peinture ne craquera pas en lamelles

tant que la pierre ne s’effritera pas en parcelles tant que cette immense bâtisse ne tombera pas en

poussière

immense bâtisse dans laquelle on peut pénétrer par une

petite porte quand on arrive de la rue Garancière

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail nous permet :

  • de vous reconnaitre et ainsi valider automatiquement vos commentaires après 3 validations manuelles consécutives par nos modérateurs,
  • d'utiliser le service gratuit gravatar qui associe une image de profil de votre choix à votre adresse e-mail sur de nombreux sites Internet.

Créez un compte gratuitement et trouvez plus d'information sur fr.gravatar.com

Chargement en cours ...