21 novembre 1685. Destruction générale des Temples

publié le 21 November 2020 à 00h01 par José LONCKE

21 novembre 1685
Une déclaration de ce jour disait :

« Le roi ne veut point qu’il reste quoi que ce soit qui puisse faire souvenir qu’il y ait eu d’exercice de la religion réformée en France ».

Les temples restants furent démolis aussitôt après la Révocation. Tel fut le sort du temple de Charenton, qui pouvait contenir quatre mille auditeurs, et où durant un demi-siècle les pasteurs Dumoulin, Le Faucheur, Mestrezat, Daillé, Drelincourt, Claude, avaient prêché. Il avait été construit en 1606 par Salomon de Brosse.

21 novembre 1685. Destruction générale des Temples

En 1621, il fût brûlé lors d’un émeute organisée par des fanatiques. En 1623, le même architecte est chargé par les protestants de Paris ( à leurs frais) de la reconstruction.

Démolit donc par Louis XIV, il fut reconstruit un peu plus loin, en 1889.

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail nous permet :

  • de vous reconnaitre et ainsi valider automatiquement vos commentaires après 3 validations manuelles consécutives par nos modérateurs,
  • d'utiliser le service gratuit gravatar qui associe une image de profil de votre choix à votre adresse e-mail sur de nombreux sites Internet.

Créez un compte gratuitement et trouvez plus d'information sur fr.gravatar.com

Chargement en cours ...