Rendez-vous en terre inconnue

Extrait
Note : 40
( 1 vote )
Rendez-vous en terre inconnue

À l’heure où l’image des évangéliques est sérieusement bousculée par les alliances politiques qui s'établissent au Brésil ou aux USA, à l'heure où certains départements français comptent jusqu'à 200 communautés de confession « évangélique », où les théologies les plus exotiques circulent sur les réseaux sociaux et ailleurs, comment continuer à exister dans cette profusion d’appellations non reconnues et non subventionnées par l’État de lieux de cultes divers et variés ?

Pour un élu de la République ou un fonctionnaire de l’État comme pour tout citoyen, et alors que nous-mêmes peinons, au sein de nos institutions protestantes évangéliques, à y retrouver nos petits, l’identification précise d’un lieu de culte évangélique en France relève souvent d‘un « rendez-vous en terre inconnue ».

Néanmoins, le protestantisme évangélique stimule la croissance du christianisme en France, qui devient de ce fait de plus en plus visible dans un pays qui doit accepter cette réalité conjuguée à un islam qui s’implante durablement.

Peter Berger a déclaré que « l'idée selon laquelle nous vivons dans un monde sécularisé est fausse. Le monde d'aujourd'hui est aussi furieusement religieux qu'il l'a toujours été(1) ». Or, dans ce monde, les pouvoirs publics rechercheront toujours des interlocuteurs religieux « fréquentables », c’est-à-dire ayant intégré les « codes du dialogue républicain » que sont les entretiens réguliers des responsables cultuels avec les élus et services de la Préfecture, les invitations mutuelles, le respect réciproque, et qui pratiquent la prière bienveillante pour les autorités.

Le gouvernement coopère de plus en plus avec les organes religieux organisés dans de nombreux domaines institutionnels dont l’éducation, les provisions d’aide sociale, la législation et même la juridiction(2).

Les labels que représentent les « marques » CNEF et FPF sont donc des valeurs sûres que les interlocuteurs politiques et hauts fonctionnaires apprécient ! Ces « AOC » rassurent et facilitent l’obtention des différentes autorisations nécessaires à l’expansion de nos Églises et associations, car identifiées et intégrées dans le paysage républicain par l’effort permanent de dialogue à tous les niveaux.

Les organisations confessionnelles sont souvent intégrées dorénavant aux ...

1. Peter Ludwig BERGER, Le réenchantement du monde, Paris, Bayard, 2001, p. 15.

2. Matthias KOENIG, in La modernité contre la religion ?  Pour une nouvelle approche de la laïcité, sous dir. Jacqueline LEGRÉE et Philippe PORTIER, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2010.

Vous aimerez aussi

Depuis près de 25 ans que la Faculté baptiste de l'ancienne République...
Le mot francisé de "cène" révèle la distance qui sépare la pratique...
Comme tout le monde, il m’est arrivé d’aller dans des Églises que je ne...
Prêcher est certainement une des missions essentielles des pasteurs, largement...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...