Rencontrer Dieu : la parole et le silence

Extrait
Note : 50
( 1 vote )

Le texte de cette méditation a d’abord été donné lors d’une retraite. Son sujet, l’écoute de Dieu, pourra être utile à tous ceux qui aspirent à cette rencontre. D’autres articles se sont intéressés à l’étude et à la méditation de la Parole de Dieu. Celui-ci porte principalement sur la dimension subjective de cette approche de la Parole. 

Rencontrer Dieu : la parole et le silence

Rencontrer Dieu, entrer dans une véritable relation avec lui est sans doute le désir d’innombrables personnes. Mais si la révélation nous ouvre cette perspective, bien des gens cherchent en vain à la vivre effectivement. Nous allons essayer d’envisager plusieurs pistes qui se recoupent et qui nous ouvrent la possibilité d’une telle rencontre. Nous partirons de cette affirmation bien connue, dans l’Evangile de Jean, qui nous parle de l’amour pour Jésus comme signe de l’amour pour Dieu : « Celui qui m’aime, mon Père l’aimera et nous ferons notre demeure chez lui ».

Garder la parole

« Celui qui m’aime, c’est celui qui a mes commandements et qui les garde » (Jn 14.21), « si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole... (23) Celui qui ne m’aime pas ne garde pas mes paroles. Et la parole que vous entendez n’est pas la mienne, mais celle du Père qui m’a envoyé (24)». 

Tel qu’il nous est ici présenté, l’amour ne relève pas du sentiment, mais de l’écoute et de la mise en pratique de la Parole de Jésus. Garder la parole, garder les commandements, vous savez bien que ce n’est pas les mettre sous verre, ni dans un livre magnifique avec une belle reliure que nos n’ouvririons jamais, ni même les lire régulièrement et les louer hautement. La garde, dans ce sens, c’est simplement la mise en pratique. C’est ce que disait déjà Dieu à Israël dans le Deutéronome : « Tu écouteras donc, Israël, et tu veilleras à mettre en pratique, afin que tu sois heureux, que vous multipliiez, et deveniez très nombreux, comme te l’a dit le SEIGNEUR, le Dieu de tes pères, dans ce pays ruisselant de lait et de miel. Ecoute, Israël ! Le SEIGNEUR notre Dieu, le SEIGNEUR est un. Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta force » (Dt 6.3,4). L’apprenti, le disciple, qui garde la parole de son maître est celui qui cherche à vivre, à travailler selon les instructions et l’exemple que celui-ci lui a laissés. De même que l’on n’aime pas une personne seulement en lui disant souvent « je t’aime », on n’aime pas non plus le Seigneur en se contentant de le lui répéter (« Ce n’est pas en disant : Seigneur, Seigneur... »). Mais comment mettre en pratique cette parole ? Et d’abord quelle est cette parole ? La réponse est simple. C’est l’enseignement de Jésus, tout son enseignement. On pourrait également dire, c’est l’Evangile. Quant à la manière de mettre la parole en pratique, elle va, peut-être paradoxalement, nous conduire vers le silence.

...

...

Vous aimerez aussi

Le texte qui suit a d'abord été une contribution de Louis Schweitzer,...
C'est dans le cadre d'une pastorale nationale de la Fédération Baptiste en...
Les lignes qui suivent sont le témoignage, à un "instant T", d'un homme qui...
Le chrétien est appelé à la perfection. Il ne manque pas de textes dans le...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...