M. de La Fontaine avait vu juste

Complet À découvrir

Abonnement au magazine Croire et Vivre

Je m'abonne

M. de La Fontaine avait vu juste

Une fable en dit toujours plus qu’elle n’en a l’air. Que dire quand l’histoire dépasse la fiction ?

Les Fables de Jean de La Fontaine ont été composées entre 1668 et 1694. « Cette ample comédie à cent actes divers et dont la scène est l’Univers » constitue sans aucune doute l’un des grands chefs-d’œuvre de la littérature française.
L’âne y occupe une place de choix puisqu’il fait partie des animaux qui interviennent le plus fréquemment (16 fois).

Ainsi, tour à tour, par le biais de l’âne, La Fontaine condamne :
– la vanité (L’âne portant des reliques) : « Un baudet, chargé de reliques, s’imagina qu’on l’adorait… »
– la sottise (L’âne chargé d’éponges et l’âne chargé de sel) : « C'est assez qu'on ait vu par là qu'il ne faut point agir chacun de même sorte ».
– l’effronterie et l’insolence (L’âne vêtu de la peau du lion) : « De la peau du lion l’âne s’étant vêtu, était craint partout à la ronde…
– l’insatisfaction (L’âne et ses maîtres) : « Notre condition jamais ne nous contente; la pire est toujours la présente… »

...

Auteurs
José LONCKE

Recevez ce numéro
au format papier

3 €

J'achète ce numéro

Ce numéro sera bientôt disponible à l'achat au format numérique.

Abonnement au magazine Croire et Vivre

Je m'abonne

Vous aimerez aussi

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail nous permet :

  • de vous reconnaitre et ainsi valider automatiquement vos commentaires après 3 validations manuelles consécutives par nos modérateurs,
  • d'utiliser le service gratuit gravatar qui associe une image de profil de votre choix à votre adresse e-mail sur de nombreux sites Internet.

Créez un compte gratuitement et trouvez plus d'information sur fr.gravatar.com

Chargement en cours ...