J'aimerais bien m'endormir tôt, mais je n'y arrive pas. Comment puis-je y parvenir ?

Complet
Note : 40
( 1 vote )
J'aimerais bien m'endormir tôt, mais je n'y arrive pas. Comment puis-je y parvenir ?
Vous n’êtes pas tout seul dans ce cas. Beaucoup de gens en effet n'arrivent pas à se coucher tôt et ont le plus grand mal à se réveiller le matin.

Souvent un problème pour les jeunes

Les jeunes décalent progressivement leur heure de coucher en s'adonnant à leur passe-temps informatique favori... En revanche, l'heure du début des cours ou du travail ne s'adapte pas ! Donc, la dette de sommeil se constitue !
Dans ce cas, il faut veiller à ce qu'il n'y ait pas de télé ou d'ordinateur surtout avec un accès Internet dans la chambre ! Ensuite, il faut tenter de se rééduquer à se coucher plus tôt, une demi-heure plus tôt toutes les semaines par exemple, et surtout continuer à se lever à l'heure habituelle. Si c'est trop difficile, on peut faciliter les choses en s'exposant le matin à une lampe spéciale dite de luminothérapie, ce qui va recaler petit à petit le sommeil.

Bienfaits de la lecture

Il faut également savoir que la lecture, même celle d'un livre passionnant est un bien meilleur somnifère que la télé ou l'ordinateur qui stimulent le cerveau de manière excessive et maintiennent le sujet éveillé ! D'une manière générale, il faut aussi éviter tout ce qui est stimulant le soir, comme les activités sportives intenses après 18 heures, ou encore les bains chauds qui font monter la température interne du corps, sans oublier l'alcool qui est le faux-ami par excellence : il assomme mais va perturber le sommeil en le fragmentant, ce qui garantit un réveil difficile le lendemain...

Peut-être une maladie ?

Si après tout cela, vous ne vous sentez toujours pas mieux, sachez qu'il y a des maladies qui peuvent perturber le sommeil sans que l'on ne s'en rende forcément compte. La plus fréquente est l’apnée du sommeil. La personne qui en souffre cesse de respirer pendant son sommeil de très nombreuses fois au cours de la nuit, ce qui provoque à chaque fois un micro réveil dont on ne garde aucun souvenir. Il s'agit souvent, mais ce n'est pas systématique, de gens corpulents, avec un cou assez court, parfois de gros ronfleurs.
Ce sont souvent ceux qui partagent leurs nuits qui s'en rendent compte. Si l'on a des doutes, le mieux est d'en parler à son médecin traitant qui peut adresser le patient à un pneumologue. Celui-ci va enregistrer le sommeil avec un petit appareil que l'on emmène chez soi et qui posera le diagnostic. S'il y a bien des apnées du sommeil en nombre excessif, alors il proposera un traitement, soit une prothèse mandibulaire, soit un appareil respiratoire en pression positive.

Ou une autre ?

Comme le dit la formule consacrée : « Si les symptômes persistent, consultez votre médecin. » C'est vrai dans tous les cas, car parfois il peut aussi s'agir de maladies métaboliques qui entraînent une fatigue excessive, et qui peuvent être diagnostiquées par une simple prise de sang.

N'attendez pas d'être trop fatigué

Il suffit parfois, comme vous l'avez compris, de quelques réajustements assez simples. C'est ainsi que vous vous sentirez mieux chaque jour, et que vous aurez même l'impression de rajeunir tellement vous serez en meilleure forme. Pas mal non ?
Max Fleury est consultant en communication médicale, réalisateur de documentaires, médecin au SAMU.
Découvrez la vidéo complète en ligne :
http://cmavie.tv/?sujet=des-experts-repondent&video=arrive-pas-m-endormir-tot

Vous aimerez aussi

Je comprends tout à fait votre inquiétude, car votre fille peut se mettre...
Les crises d'opposition débutent vers deux ans. L'enfant se reconnaît enfin...
Guy-Daniel KOECHLIN vous répond : médecin du travail, psychothérapeute et...
Je sais que j’en ai besoin, mais j’ai peur de devenir dépendante. Qu’en...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...