Mon premier mari me battait, mon second mari aussi…

Complet
Note : 40
( 1 vote )
Est-ce que les hommes sont tous comme ça ?
Mon premier mari me battait, mon second mari aussi…
Beaucoup de femmes se demandent : « Je déteste la violence, l'alcool et... j'ai épousé un homme qui est devenu violent... et alcoolique. Pourquoi ? »

Toutes les histoires ne se ressemblent pas... Pourtant

Le point commun à ces vécus, c'est la peur. Une angoisse face à l'homme, doublée d'un besoin presque désespéré d'être aimée, d'être prise dans les bras, cajolée, en sécurité.
Une femme qui se souvient des violences de son père cherche un homme doux, gentil, qui ne lui fait pas peur et de qui elle espère se faire enfin aimer... Elle se montrera rassurante, aimante, sûre d'elle... ce qui va le séduire. Lui va voir en elle la sécurité dont il a besoin, la mère qu'il cherche souvent désespérément. Il va tout faire pour qu'elle l'accueille. En fait, chacun est en attente de l'amour de l'autre...
Quelles déceptions lorsquela femme va se rendre compte qu'il est gentil parce qu'il est faible. Même chose pour lui lorsqu’il verra qu'elle est davantage la petite fille en manque de père qu'une mère pour lui ! Les frustrations engendrent la colère et la colère conduit certains à la violence. C'est le cercle vicieux ! Ce que l'on craignait arrive. Le mari ressemble au père... De faible, il devient violent et contrairement à ce que l’on pense souvent, la violence n’est pas un signe de puissance mais de fragilité.

Comprendre les mécanismes

Souvent, nous n'avons pas appris à construire et à entretenir des relations.
Lorsque, par exemple, on dit à un enfant en colère : « Va te calmer dans ta chambre, tu n'es pas beau… », l'enfant comprend que pour se faire aimer, il faut être gentil, cacher ses émotions et ne pas dire ses frustrations.
C’est ainsi que beaucoup d'hommes n'ont pas appris à exprimer leurs émotions. Ils sont encore comme de petits garçons qui hurlent et frappent lorsqu'ils sont en colère. Pour se remonter le moral et cacher leur honte, ils préfèrent aller boire un verre au bistrot...
De même, beaucoup de femmes n'ont jamais appris à dire « non » sans être blessantes, à se faire respecter sans claquer les portes. Parce qu’elles ont vu leur mère malmenée et avoir peur, elles vont entretenir une colère contre les hommes et devenir méfiantes, exigeantes, voire agressives ou humiliantes… jusqu'à ce que leur homme explose. Le cercle vicieux de la violence est alors bouclé !

Dire son ressenti

Pour vous apprendre à connaître celui que vous avez épousé sous un autre angle, je vous propose d’essayer de lui dire quelque chose comme : « Je ressens… Il me semble que… Peux-tu me dire si ce que je pense est juste ? ». Ce sera bien plus utile que de lui lancer : « Tu es un vaurien, comme ton père. »
Vous découvrirez qu'il crie parce qu'il a peur. Vous verrez alors que la vérité libère de la peur et qu’elle permet de construire de solides relations !
Bon courage, ça vaut la peine d'essayer, vous verrez...
Béatrice Beauverd est sociothérapeute et art-thérapeute.

Découvrez la vidéo complète en ligne
https://www.cmavie.tv/?sujet=des-experts-repondent&video=mon-mari-me-bat


Vous aimerez aussi

Cela m'effraie parce que parfois je n'arrive pas à me contrôler. Je n'ai que...
Pour être sûr que votre enfant souffre bien de Troubles Obsessionnels...
Nous pensons souvent bien nous connaître. Installés dans un train-train...
Les rêves intriguent énormément… On est loin d'avoir décrypté la...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...