Psychologue clinicienne : une vocation et un art

Extrait
Note : 40
( 1 vote )
Gisèle interviewe Lucie.
Psychologue clinicienne : une vocation et un art

Comment se définit la psychologie clinique ?

« On dit que la psychologie est clinique quand elle est une démarche de soin au chevet du patient qui vit un mal-être (phobies, angoisses, problèmes relationnels...) et qu’il consulte parce qu’il ne le supporte plus.
J’ai travaillé dans divers lieux : universités, lycées, CMP, EHPAD, réseaux de soins palliatifs, cabinet privé... »

Comment opère cette aide ?

« J’écoute, pour tenter de percevoir comment fonctionne le psychisme de la personne. Je lui traduis en mots ce que j’entends. Pour cela, j’interroge mon propre fonctionnement, ma formation théorique et mon expérience professionnelle. Le but est de l’aider à se définir pour devenir acteur de sa vie, et par là, mieux interagir avec les autres (famille, collègues, institutions…). »

Comment conciliez-vous psychologie et foi ?

« Vient toujours, en thérapie, la question du sens de la vie et de la peur de la mort. Si la personne se dit croyante, nous travaillons avec...

Vous aimerez aussi

S’il est une chose qui me semble précieuse, c’est bien le temps. Ne...
Mariée et mère de six enfants, Charlette Le Floch est aujourd’hui à la...
La foi est une source intarissable de joie. Elle peut aussi entraîner des...
Un policier témoigne. Dès son jeune âge, Cyril aspire à lutter contre les...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...