Aider l'autre à se lever

Complet
Note : 40
( 1 vote )
Henri Mieze, président de la Mission Évangélique parmi les sans-logis, interviewé par Anne-Marie Delaugère.
Aider l'autre à se lever

Vous venez de fêter les 50 ans de la Mission. Rappelez-nous comment tout a démarré.

En 1965, Franck Waddington part évangéliser le Vietnam avec un bus londonien qui tombe en panne à Paris. Touché par le nombre de personnes vivant dans la rue, il commence une distribution de soupe accompagnée d’un message biblique avant chaque repas. Très vite, une équipe de bénévoles chrétiens se constitue. C’est la naissance de la Mission autour des 2 piliers que sont la Parole et le pain. Aujourd’hui, l’œuvre est installée Place Sainte-Marthe à Paris.

Est-ce que l’objectif de la Mission est toujours le même aujourd’hui ?

Ce sont toujours les mêmes besoins et la même misère physique, morale et spirituelle. Nous distribuons 30.000 repas par an et proposons différents services d’entraide : vestiaires, domiciliation, douche, coiffeur, alphabétisation, aide juridique...
À l’occasion des 50 ans, nous avons regardé le chemin parcouru et réfléchi ensemble sur notre engagement. Cela nous a amenés à reformuler notre vision, résumée par « Lève toi et marche », un ordre qui apparaît à plusieurs reprises dans les évangiles. Nous voulons voir un jour nos accueillis se lever et marcher. Penser qu’ils ne resteront pas toujours immobiles. Avoir la foi qu’ils se lèveront. C’est une vision optimiste, tournée vers la personne.

Et concrètement ?

La plupart des accueillis vivent une grande détresse et l’insécurité. Certains viennent à la Mission depuis des années. Nous désirons les aider par une écoute individuelle. Nous cherchons des relais auprès de spécialistes notamment des addictions, avec des actions de sensibilisation et de suivi. Nous nouons des contacts pour constituer un réseau avec d’autres associations pour aller plus loin.
Nous donnons toujours, avec la Parole, le pain, le vêtement, un soin, en témoignage de l’Évangile qui respecte la personne. Car la Bible dit que « l’homme ne vivra pas de pain seulement(1) ».

Comment vos habitués reçoivent-ils votre témoignage ?

Récemment, nous étions fermés pour travaux. Pendant la fermeture, nous avons orienté nos accueillis vers d’autres structures, mais certains nous ont dit préférer venir chez nous pour la Parole qui est partagée avant chaque repas. Ils aiment aussi trouver des personnes avec qui discuter.
Mettre la parole en actes en servant les plus démunis et en leur témoignant de l’amour est le sens de notre service depuis 50 ans. Si on sent que la personne accueillie souhaite avancer, on lui indique le chemin vers le Christ, on ne pousse pas.

De quelle manière l’actualité vous influence-t-elle ?

On vit dans un contexte pesant depuis les attentats. Cet été, des gens sont morts. On aurait pu être parmi eux. Devant l’afflux de réfugiés, beaucoup deviennent indifférents, passent à côté de corps allongés dans la rue sans les voir. C’est terrible.
Le Seigneur a besoin de personnes courageuses au cœur ouvert. En tant que chrétiens, nous n’avons pas d’autre solution que de faire confiance à Dieu et partager notre espérance. Nous ne pouvons pas nous refermer sur nous-mêmes. « Lève-toi et marche », c’est pour nous aussi.

1. Luc 4.4

POUR EN SAVOIR PLUS
www.mission-evangelique-parmi-les-sans-logis.fr
22 rue Sainte-Marthe 75010 Paris
Tél. 01 42 41 30 13 - epalsl7510@gmail.com

Vous aimerez aussi

Une question qui en soulève au moins trois autres. Nous connaissons tous des...
Le football et ses enjeux. Remettons les pendules à l’heure.  J’écris ces...
Le psychologue Abraham Maslow estimait que pour se réaliser, il fallait...
Peut-on mentir toute sa vie ? Les Nations Unies organisent chaque année une...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...