Beaucoup d’idées reçues circulent sur la maladie

Complet
Note : 40
( 1 vote )
VRAI OU FAUX ?
Beaucoup d’idées reçues circulent sur la maladie

Le coronavirus est un jugement de dieu : FAUX

Lorsqu’une tour s’est effondrée à Jérusalem en tuant 18 personnes, Jésus a demandé :
- Qu’est-ce que vous en pensez ? Est-ce qu’elles étaient plus coupables que tous les autres habitants ?
Il a ensuite lui-même répondu :
- Non, mais je vous préviens : changez votre vie, sinon vous allez tous mourir comme ces gens-là !
Le monde s’est détourné de Dieu et il en supporte depuis lors les conséquences terribles. Si tous ne sont pas frappés de la même manière, c’est uniquement grâce à la bonté de Dieu.
Le disciple de Jésus fera toujours mieux de chercher à venir au secours de ceux qui souffrent et de les inviter à se tourner vers Dieu, plutôt que de chercher une raison dès qu’une catastrophe survient. Il sait aussi qu’il ne sera pas forcément épargné des malheurs qui atteignent les autres. Par contre, il sait que Dieu sera avec lui et lui permettra de les surmonter. (Luc 13.1-5)
José Loncke

Je suis malade parce que j’ai fait quelque chose de mal : FAUX

L’être humain à cette fâcheuse tendance à chercher un responsable dès qu’une maladie s’abat sur lui. Nous avons hérité cela de la pensée grecque où il faut toujours un lien de cause à effet. Nos choix de vie peuvent, en effet, favoriser un problème de santé. Mais nous ne sommes pas responsables de tout ce qui nous arrive.
Le message de Jésus sur le sujet est lumineux. Et tellement déculpabilisant. Au travers de son enseignement, il casse le couple millénaire, et encore actuel, « péché-maladie ». Il ne cherche pas à expliquer. Par sa parole et son action, Jésus libère. Guérit. Apaise et restaure. Et surtout, il révèle que nous pouvons être malade tout en étant proche de Dieu et
en paix avec lui.
Alors non, votre maladie n’est pas la conséquence d’une faute cachée. Par contre, elle peut être l’occasion d’expérimenter la présence et le secours de Jésus.
Emmanuel Maennlein

Je manque de foi puisque je ne suis pas guéri : FAUX

Cette déclaration laisse entendre que la guérison se négocie à coup de foi. Ce raisonnement est perfide. Si Dieu peut guérir toute maladie, il n’est jamais contraint de le faire. Ne pas guérir n’est pas une mesure de rétorsion de sa part. L’apôtre Paul, qui ne manquait vraiment pas de foi, souffrait d’un mal qui le taraudait journellement. Peut-être qu’il avait besoin de se souvenir de sa condition humaine : cette souffrance avait pour mission de le garder dans l’humilité et la dépendance de son maître. Peut-être qu’il devait souffrir pour entrer en compassion avec ceux qui souffrent et qui, eux, n’ont aucune consolation. Peut-être qu’il souffrait pour qu’au travers même de son mal, il puisse témoigner de sa foi et manifester ainsi qu’avec Dieu, on peut supporter l’épreuve parce qu’on est accompagné par lui sur ce chemin-là. La foi est justement aussi ce qui permet d’accepter la maladie.
Éric Denimal

Jésus a porté sur lui nos maladies : VRAI

Jésus réalise ce que le prophète Ésaïe a annoncé : « Il a pris ce qui nous fait souffrir et il a porté sur lui nos maladies. » (Matthieu 8.17)

Dieu ne fait plus de miracle aujourd’hui : FAUX

De quel droit pouvons-nous dire à Dieu ce qu’il veut ou ne veut pas faire ?

Un chrétien n’a pas besoin de médecin : FAUX

Dans les Évangiles, jamais Jésus n’est présenté comme le guérisseur. Alors qu’il y avait beaucoup de malades autour d’une piscine, il n’en a guéri qu’un seul. Il n’a pas non plus guéri tous les lépreux de la décharge de Jérusalem.
L’Évangile dit que Jésus ne se fiait pas à ceux qui croyaient en lui à cause des miracles, mais son objectif premier était l’annonce du salut. Suite à une grave maladie, j’ai eu besoin de la médecine. Mais j’ai aussi pu confier ma santé entre les mains de Dieu, ce n’est pas incompatible.
Chacun peut expérimenter la guérison comme une grâce de Dieu. Mais ils sont nombreux les charlatans qui promettent la guérison permanente pour tous, espérant attirer les crédules vers un christ guérisseur qui n’est qu’une caricature de celui qui se révèle dans l’Évangile et qui veut rencontrer chacun personnellement pour offrir la grâce du pardon et de la vie avec Dieu pour toujours. (Jean 5.2-9 ; 2.23-25)
Didier Roca

Dieu peut guérir toutes les maladies incurables : VRAI

La Bible est claire : « Notre Dieu est au ciel, tout ce qu’il veut, il le fait. »
La question n’est donc pas de savoir s’il peut guérir telle ou telle maladie car rien ne résiste à sa volonté. Par contre, personne ne peut dicter à Dieu sa conduite.
On observe dans la Bible des périodes où les guérisons et les miracles sont abondants et d’autres moments de l’histoire où les croyants demandent à Dieu pourquoi il n’intervient pas miraculeusement comme autrefois. La réponse ne leur est pas toujours donnée.
Devant la maladie, le croyant doit toujours commencer par demander à Dieu d’intervenir et de révéler son amour et sa puissance dans son corps comme dans son âme. Il se mettra à son écoute pour discerner sa volonté et lui fera confiance quoi qu’il arrive. (Psaume 77 ; 115 ; 2 Corinthiens 12.9)
Georges Mary

Toute guérison vient toujours de dieu : VRAI

Le célèbre médecin protestant Ambroise Paré disait : « Je le pansai, Dieu le guérit. » Sa conviction était donc que l’humain intervient dans le soin et la médication, mais que c’est Dieu qui guérit. Encore aujourd’hui, les médecins ont une obligation de moyens et non de résultats : ils mettent tout en œuvre, mais ne peuvent pas garantir la guérison. Elle ne leur appartient pas.
Cette conception nous réconcilie avec l’idée que la médecine est la première facette de l’obéissance au commandement de Christ : « Guérissez les malades. »
La deuxième facette, c’est la guérison miraculeuse : par l’imposition des mains, l’onction d’huile, la parole d’autorité, ou l’expulsion d’un esprit mauvais. La guérison vient de Dieu, et elle est toujours une bonne nouvelle, qui traduit la Bonne Nouvelle de Jésus : la mort a été vaincue. (Matthieu 9.22 ; Jean 11.25 ; Luc 10.19 ; Jacques 5.14-19 ; Marc 16.18 ; Marc 9.25)
Gilles Boucomont

FAUX

La Bible rapporte que les magiciens de Pharaon ont réalisé des miracles pour faire concurrence à ceux que Dieu faisait par Moïse. Elle annonce aussi qu'à la fin des temps Satan détournera les hommes de Dieu en guérissant.
Jésus a pour sa part prévenu que des faux prophètes allaient venir et faire des miracles. Aujourd’hui, des sorciers et des personnes pratiquant l’occultisme prétendent également guérir. Rien d’étonnant car Satan lui-même fait semblant d’être un ange de lumière.
Satan fait lui aussi des miracles. Un discernement est indispensable. (Exode 7 ; Matthieu 24.24 ; 2 Corinthiens 11.14 ; Apocalypse 13.1-3)
Damien Baslé

La mort disparaîtra un jour : VRAI

Je vois une terre nouvelle…
Maintenant, la maison de Dieu est au milieu des êtres humains. Il essuiera toutes les larmes de leurs yeux. La mort n’existera plus, il n’y aura plus ni deuil, ni cris, ni souffrance. Oui, le monde ancien a disparu. Jean (Apocalypse 21.1-5)

Vous aimerez aussi

Ce jour-là, la foule a suivi Jésus pour l’écouter. Il a alors rassemblé...
Sa femme était partie pour une semaine voir ses vieux parents et les aider à...
Résilientes. Tenaces. Ingénieuses. Rusées. Courageuses. Persévérantes....
J’ai rencontré Jésus pour la première fois lorsqu’il est venu à la...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...