Jésus était-il...

Complet
Note : 40
( 1 vote )
Jésus était-il...
Lire les Évangiles, c’est découvrir un Jésus qui surprend toujours. On ne peut jamais deviner sa réaction.

Côté face

Certains textes nous font penser que Jésus s’est révélé très large d’esprit.
En effet, il a bousculé bien des tabous de son époque en faisant ce qui ne se faisait pas. Par exemple, il a parlé avec des femmes en public, il a mangé avec des parias, touché des intouchables, y compris ces lépreux que tout le monde fuyait de peur d’être contaminé. Il a fréquenté à la fois des riches et des pauvres, des résistants et des « collabos »… Il a aussi accepté les marques d’affection de femmes aux mœurs douteuses…
Et lorsqu’un de ses disciples lui a dit, pensant avoir bien fait : « Nous avons empêché quelqu’un de chasser les esprits mauvais en ton nom parce qu’il ne nous suit pas. », Jésus lui a répondu : « Ne l’empêchez pas. En effet, si quelqu’un fait un miracle en mon nom, il ne peut pas dire du mal de moi tout de suite après. Celui qui n’est pas contre nous, est pour nous. »

Côté pile

Jésus a fait des déclarations très radicales, comme par exemple : « Celui qui vient à moi doit m’aimer plus que son père, sa mère, sa femme, ses enfants, ses frères, ses sœurs et même plus que sa vie. » ou encore : « Si quelqu’un a honte de moi et de mes paroles, moi, le Fils de l’homme, j’aurai honte de lui quand je viendrai dans ma gloire… »
Il a osé dire également : « Je suis la lumière du monde » et aussi « Je suis le chemin, la vérité et la vie. Nul ne vient au Père que par moi. »
Difficile d’être plus radical !

Les deux côtés à la fois

En réalité, nous n’avons pas à choisir. Si Jésus est bien Dieu qui s’est fait homme, il est donc unique. C’est tout à fait normal qu’il réconcilie l’irréconciliable à nos yeux.
La chose la plus extraordinaire n’est-elle pas qu’il se déclarait roi et que cela ne l'a pas empêché de marcher résolument vers la mort, comme s’il était un criminel ?


CROIRE OU SAVOIR ?

Certains opposent science et foi. La science établirait des faits que nous savons vrais car vérifiés. La foi, elle, proposerait des opinions non vérifiables.
Pour moi, quand je dis : « Je crois en Dieu, je crois que Jésus-Christ est mort et qu’il est ressuscité », je le dis bien au nom de ma foi et je ne peux ni ne veux l’imposer à personne. Il pourra m’arriver d’avoir des périodes de remises en question. Par contre, je sais que c’est vrai. Ma vie est basée sur cette certitude.

Luc 14.26,27 ; 9.26 ; Jean 14.6


Vous aimerez aussi

Nicodème était venu rencontrer Jésus pour s’instruire. Il ne s’attendait...
Je suis fatigué. André et moi, nous avons passé la nuit à pêcher. Sans...
Cet homme a changé ma vie. Non, je ne parle pas de mon compagnon. Mais de...
Sa femme était partie pour une semaine voir ses vieux parents et les aider à...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...