Doit-on aider les enfants à faire leurs devoirs ?

Complet
Note : 50
( 1 vote )
Doit-on aider les enfants à faire leurs devoirs ?
« Anaïs, as-tu fait tes devoirs ma chérie ? Viens on va regarder les exercices amusants que ta maîtresse a prévus pour nous pourrir la soirée… » On a tous en tête ce sketch d'Anne Roumanoff : « Les devoirs, je craque, quelle corvée ! » Proscrits en France depuis 1956 pour l'enseignement primaire, les devoirs sont pourtant toujours là, gâchant la fin de journée de bien des familles, avec des séances qui peuvent ressembler à une épreuve de force. Mais, au fait, est-ce nécessaire ?

Qu’entend-on par aider ?

Benjamin Franklin disait : « Tu m'enseignes, je me souviens. Tu m'impliques, j'apprends. » Alors, pourquoi ne pas « oser » laisser faire nos enfants afin de les responsabiliser pour qu’ils s’impliquent et s’investissent dans leurs devoirs ? Après tout, quelles sont les conséquences s’ils se trompent ? N’est-il pas important de les laisser tâtonner, trouver des stratégies d’apprentissage et de compréhension ? De les laisser « apprendre à apprendre » ? N’est-il pas structurant pour nos enfants que chacun soit à sa place ?
Pour Judith Locke, psychologue clinicienne, une aide ponctuelle est pertinente mais doit être adaptée à l'âge de l'enfant et surtout, répondre à sa demande. À partir de son douzième anniversaire, le surinvestissement parental serait même préjudiciable.

Aider à grandir

Offrir un terreau d’amour et être à l’écoute de leurs enfants semble la meilleure aide que les parents puissent apporter à leurs enfants. Ils ne doivent pas être des sauveteurs. Un peu comme la boussole, ils sont là pour indiquer le Nord. Ils sont une ressource quand les enfants n’en ont plus. Ainsi, en faisant confiance à leurs enfants, les parents leur permettent de grandir.
Et d’ailleurs, n’est-ce pas la pédagogie que l’on peut observer dans la Bible elle-même quand on lit : « Faites connaître vos besoins à Dieu* » et que vient ensuite la promesse de son intervention ?


Vous aimez passer du temps en famille et vous ne concevez pas de vivre loin d'elle, vous pensez que l'éducation des enfants ne s'improvise pas et qu'on peut toujours apprendre : cette nouvelle rubrique est pour vous !

Nous attendons vos réactions, vos suggestions et vos avis sur : education@croireetvivre.com



* Philippiens 4.6

À la sortie de l'école, le travail donné par les maîtres aux élèves se limite à un travail oral ou à des leçons à apprendre : www.education.gouv.fr



Vous aimerez aussi

«Chassez le naturel et il revient au galop» dit le proverbe. Il faut bien...
Juger objectivement de la qualité d’une musique est impossible. Repérer ses...
Convaincu? D’accord. Convaincre? Normal quand on est convaincu! Mais par quels...
La question peut paraître incongrue et pourtant… la Bible en parle. Dans un...

Commentaires

Dominique
07 February, à 13:29
Super, on ne culpabilise plus de les laisser faire leurs devoirs, quand tout va bien, passé 12 ans.
Note du commentaire :
1
- +

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...