Les vents en Israël

Complet
Note : 40
( 1 vote )

Connaître leur contexte éclaire les textes bibliques. Le climat en fait partie.

Les vents en Israël

Le climat d’Israël est en général chaud et sec. Les vents y jouent un rôle essentiel. 

Le vent d’ouest est le vent dominant. Il apporte fraîcheur en été et pluie en hiver. Il peut prendre la forme d'une brise légère appelée alors Rouah kadim aza.

L'hiver, il peut tourner au nord – nord-ouest, il prend alors le nom de Tsafon. C'est un vent froid qui descend des montagnes du Liban, couvertes de neige. Il peut souffler en tempête et être très désagréable car il s'infiltre partout et augmente la sensation de froid.

C'est lui qui provoque les tempêtes d'hiver sur le lac de Tibériade comme celles que Jésus et ses disciples ont affrontées plus d’une fois. Il peut s'engouffrer dans la vallée du Jourdain, de la Arava et jusqu'à la Mer Rouge où il provoque des tempêtes de sable très pénibles. Il peut souffler également en été sur les sommets des montagnes, particulièrement exposées à son influence.

À l'opposé, on trouve le vent du sud appelé Théman. C’est un vent chaud et sec, mais qui peut aussi souffler avec une rare violence. Il est alors susceptible de provoquer des tempêtes, notamment en Mer Rouge où il se conjugue avec les alizés. La Bible évoque quelques tempêtes, notamment celle qui a détruit à Etsion Guéber (Eilat) la flotte que le roi Josaphat avait construite.

Bien que rares, de semblables tempêtes ne sont pas exceptionnelles. À une époque récente on a noté des vents qui pouvaient atteindre 150 km/h et qui ont provoqué de véritables catastrophes.

Le vent d'est, appelé sharaf ou encore hamsin par les arabes est l'équivalent du sirocco du Sahara : un vent chaud et sec qui souffle du désert. Il apporte lui aussi des nuages de sable, en sorte que l'on croit avoir affaire à du brouillard. C'est le plus redouté de tous les vents, car il procure une chaleur lourde, extrêmement pénible. Il souffle essentiellement de fin août à fin septembre. Septembre est ainsi le mois le plus chaud de l'année.

Quand souffle le sharaf, hommes et bêtes sont languissants, les plantes se dessèchent et meurent. C’est ce vent que Pharaon a « vu » dans son rêve (voir ci-dessous). L'hiver, ce vent peut souffler avec une grande violence apportant à l'inverse une sensation de froid, surtout dans la région de Jérusalem et des montagnes. 

Le vent le plus apprécié

Lorsque le vent d'ouest commence à souffler au début de l'hiver, il annonce les pluies qui seront les bienvenues et annuleront les effets néfastes du sharaf

---------------------------------------

Le rêve du Pharaon

Pharaon dit : « J’ai fait un rêve, et personne n’a pu l’expliquer : « Je suis au bord du Nil. … Je vois sept beaux épis bien remplis qui poussent sur la même tige. Ensuite, sept épis durs, secs, brûlés par le vent du désert, poussent après les beaux épis. Alors les épis secs avalent les sept beaux épis ». 

Joseph répond au roi d’Égypte : « Dieu te dit ce qu’il va faire. Les sept beaux épis représentent sept années et les sept épis secs, brûlés par le vent du désert, représentent aussi sept années, mais des années de famine. Les sept années qui viennent seront des années très riches en récoltes dans toute l’Égypte. Ensuite, il y aura sept années de famine, et on ne se souviendra plus des riches récoltes d’Égypte ». 

D’après Genèse 41. 

Vous aimerez aussi

Les dessous du porno. 1. La vie sexuelle est fragilisée. On observe souvent...
Leur arme, c’est leur cœur… au service des plus démunis. On raconte que le...
Un héros qui peut faire penser à la figure du Christ. Chaque année à Noël,...
L’histoire de l’humanité peut-elle avoir un sens si l’univers et la vie...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...