L’Évangile : sept bonnes nouvelles en une !

Complet
Note : 40
( 1 vote )

Au milieu des mauvaises nouvelles, l’Évangile demeure un message encourageant.

L’Évangile : sept bonnes nouvelles en une !

Sans vouloir jouer les savants, notons que le mot français Évangile vient d’un mot grec qui signifie « bonne nouvelle ». C’est normal puisque grâce à l’Évangile, nous apprenons plein de bonnes nouvelles. 

1. Nous ne sommes pas seuls dans l’univers 

Les hommes dépensent des milliards d’euros pour explorer le cosmos espérant découvrir une planète habitée. Espoirs toujours déçus. Rien !

Celui qui lit l’Évangile sait que nous ne sommes pas seuls, perdus au milieu de nulle part. L’apôtre Paul s’adressant aux philosophes d’Athènes leur a déclaré : « Dieu n’est pas loin de chacun de nous ». Nous ne sommes pas seuls, produit d’un hasard absurde, sortis d’un néant privé de sens.

2. Nous sommes aimés

Le Dieu de l’Évangile est un Dieu avec un cœur, un cœur qui bat pour vous, pour moi. La Bible affirme avec force que Dieu aime le monde, les gens. Un verset résume cette bonne nouvelle : « Dieu a tant aimé le monde qu’Il a donné son Fils unique ». 

3. Jésus, c’est Dieu qui vient jusqu’à nous

Ce Dieu qui nous aime est venu sur notre terre, il s’appelait Jésus de Nazareth. Buzz Aldrin et Neil Amstrong, les premiers astronautes qui ont marché sur la lune (Apollo 11, 1969) l’avaient compris lorsqu’ils ont dit : « Ce qui est important, ce n’est pas que les hommes aient marché sur la lune, mais que Dieu ait marché sur notre Terre ».

4. Jésus a payé notre dette

Jésus ne s’est pas installé dans un palais d’or et d’ivoire, mais il a marché dans la poussière des déserts, côtoyé la boue du péché, connu la faim, la soif, la fatigue… Il a ensuite supporté les coups, les insultes, les moqueries et finalement la torture de la crucifixion.

Est-ce une bonne nouvelle ? Oui, car la Bible dit que par sa mort sur la croix, le Christ a payé le prix de nos péchés. Vous imaginez un offensé qui paye l’offense ? Un policier qui paie l’amende du chauffard ? Un juge qui fait la peine de prison du coupable ? C’est pourtant bien ce que Jésus a fait pour nous : « Le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui ». 

5. La mort est vaincue. La vie a un sens

Beaucoup pensent que la vie n’a pas de sens puisque tout se termine entre les quatre planches du cercueil ou par les cendres de la crémation. Ceci explique peut-être l’avalanche de suicides qui ravage notre société. La mort rend tout absurde. Tous les systèmes philosophiques ou religieux s’arrêtent au bord de la tombe. Les évangiles, eux, se terminent par la résurrection de Jésus. 

6. Ce que Dieu offre est gratuit

Au 16ème siècle, le moine Martin Luther pensait plaire à Dieu en s’épuisant dans des jeûnes, des prières, des veillées, des pénitences… Il n’a trouvé la paix intérieure que lorsqu’il a découvert que le pardon de Dieu est gratuit. Il l’offre à ceux qui se confient en lui par Jésus seul. La Bible est formelle : « Le prix du péché, c’est la mort, mais le don gratuit de Dieu, c’est la vie éternelle en Jésus-Christ ». 

7. La Bonne Nouvelle de la réconciliation 

Celui qui fait appel à Jésus reçoit sa vie en lui. Cette vie nouvelle est une vie de réconciliation avec Dieu, avec les autres, avec nous-mêmes. Elle ne finira jamais. Avez-vous accueilli cette vie ?

Pour aller plus loin 

Actes 17.27 ; Jean 3.16 ; 1 Pierre 3.18 ; Ésaïe 53.4-5 ; 1 Corinthiens 15.54-55, 57 ; Romains 6.23 ; 3.24.

Vous aimerez aussi

Reflet des peurs et du non-sens de la société, l’art peut aussi être...
La société ne peut pas être très différente de ceux qui y vivent. À moins...
Nous avons mené l’enquête en allant à la source… C’est le soir. Jésus...
Je touche du bois Il paraît que les Perses et les Égyptiens de...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...