Nous sommes tous concernés

Complet
Note : 40
( 1 vote )

Un diagnostic impitoyable et un remède incroyable.

Nous sommes tous concernés

Savez-vous ce qu’est le dosimètre ? C’est l’appareil qui mesure la dose de radioactivité reçue par une personne exposée à un rayonnement ionisant. Sans lui, nous sommes incapables de voir ou de sentir la radioactivité.

Le péché est un peu comme la radioactivité : invisible, inodore, inaudible. Comment le détecter alors ? Par le dosimètre de Dieu : sa Loi. C’est elle qui me révèle que je ne suis pas aussi parfaite que je le parais.

 

Deux exemples

Le cinquième des Dix commandements ordonne : « Honore ton père et ta mère. » Si je suis honnête, je dois me rendre compte que ma mère m’agace souvent quand elle a besoin de moi parce qu’elle ne parle pas français. Je ne suis pas fière de mes pensées. Me voilà donc en porte-à-faux.

Le dixième de la liste stipule quant à lui : « Tu ne convoiteras pas. » Je dois bien confesser, là aussi, qu’il m’arrive de désirer posséder les compétences d’untel ou d’envier la position familiale, sociale ou professionnelle d’une autre. Cela ne vous arrive jamais ?

Soyons honnêtes et reconnaissons que le péché est en nous. Pourquoi avons-nous autant de mal à l’admettre ?

Trois manifestations

Avant d’être un acte, le péché est une attitude du cœur. Il est niché au plus profond de nous.

Pour moi, cette attitude s’exprime par :

• l’incrédulité : je ne crois pas à ce que Dieu affirme ;

• l’indépendance vis-à-vis de Dieu : je vis ma vie comme je l’entends, Dieu n’a rien à me dire ;

• l’égoïsme : je vis pour moi d’abord, les autres n’ont qu’à se débrouiller.

Le péché fait partie de nous, comme les taches sur le pelage d’un léopard. Il est en nous. Nous avons appris à vivre avec lui et nous y sommes habitués. C’est une voie bien connue, un chemin de facilité.

Dieu reste de notre côté

La Bible n’y va pas par quatre chemins lorsqu’elle déclare : « Tous ont péché et tous sont privés de la gloire de Dieu. » Fort heureusement, la phrase ne s’arrête pas là car elle se poursuit ainsi : « mais dans sa bonté, Dieu les rend justes gratuitement par Jésus-Christ, qui les libère du péché. »

Je comprends ainsi que Dieu dans sa bonté, a pris l’initiative d’ôter la barrière du péché entre lui et nous. C’est l’histoire de la grâce !

PAROLES  D’ENFANT

Nous sommes allés voir en famille le film Star Wars 7. C’est ainsi que notre fille de huit ans a attrapé la Star Wars mania et a voulu regarder les six épisodes précédents !

Un soir, elle m’a dit : « Maman, tu sais, maître Jedi a dit que le chemin qui mène au côté obscur est le chemin le plus facile. C’est comme pour le péché, c’est le chemin le plus facile ! Quand tu me demandes de ranger ma chambre, c’est plus facile de ne pas le faire que de t’obéir ! »

Comme elle a raison. Nous sommes habitués à choisir le chemin facile, à vivre dans le péché. Nous sommes habitués à vivre sans Dieu. Nous ne voyons même plus le problème.

Romains 6.23

Vous aimerez aussi

Jésus pourrait-il n’être qu’un mythe inventé par les chrétiens comme le...
Mieux qu’une boîte de chocolats Saviez-vous que bien avant d'être garni...
Plus le pardon est difficile, plus il est indispensable. La vie de Corrie Ten...
Pas besoin de canot de sauvetage ni de savoir nager quand Jésus est dans le...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...