Un SPA pas comme les autres

Complet
Note : 40
( 1 vote )
Caroline Razat est franco-américaine. Ses conférences invitent les femmes à vivre un « SPA spirituel ».
Entretien avec Anne-Marie Delaugère
Un SPA pas comme les autres

Pourquoi parler de SPA spirituel ?

Autrefois on disait « aller en cure ». Maintenant, on parle de plus en plus de « SPA » qui est en réalité une cure de bien-être pour se remettre en forme et retrouver son équilibre. Par analogie, le SPA spirituel est une forme de cure, de remise en forme spirituelle.

Comment vous est venue cette idée ?

Un psaume nous invite ainsi : « Fais de l’Éternel tes délices et Il te donnera ce que ton cœur désire. » En hébreu, le mot « délice » sous-tend l’idée d’être choyé, dorloté, soigné, un peu comme si Dieu nous prenait en charge.
J’ai voulu inciter les femmes à répondre à cette invitation de Dieu à le joindre dans l’intimité de la prière et à s’abandonner entre ses mains. Un peu comme si on allait dans un SPA recevoir un soin de beauté.

Quel est le programme de ce SPA spirituel ?

Il consiste en trois étapes.
S pour s’asseoir. Arrêter les trente-six mille choses que nous sommes en train de faire quotidiennement pour simplement goûter un moment de face-à-face avec Dieu.
P pour Prier. Il s’agit de donner toute l’attention à Dieu et se laisser conduire, comme dans un SPA classique, à travers un parcours de soins : l’étirement, la musculation, le cardio ou encore les conseils alimentaires…
Par exemple, quand nous étirons notre foi, nous autorisons Dieu à enlever les poids qui pèsent sur nos épaules.
A pour Accueillir le Seigneur, c’est-à-dire accepter son appui pour le laisser agir.

Quelle est l’étape la plus difficile ?

Prendre le temps pour le faire !
Suis-je la seule à passer par des phases où la prière est plus vite dite que faite ? C’est particulièrement vrai dans les moments de stress. Paradoxalement, c’est dans ces moments-là que nous avons le plus besoin de prier.
Un simple « Eh bien, me voici Seigneur ! » peut constituer déjà un bon début.

En quoi Dieu peut-il aider la femme aujourd’hui ?

Les femmes jonglent avec beaucoup de responsabilités. Beaucoup de tâches leur incombent. Il est bon de nous rappeler que nous sommes acceptées, entendues, pardonnées, soignées et tout simplement aimées par Dieu.
Nous sommes tellement affairées que nous oublions souvent cette perspective. C’est vital de prendre du recul. Cela permet de remettre nos pensées en place et de nous rappeler que nous n’avons pas à tout faire par nos propres forces ! Nous ne sommes pas seules.

Comment expliquer la recherche de bien-être dans notre société ? Est-ce un simple phénomène de mode ?

Je pense que c’est justement parce que beaucoup de femmes sont écartelées dans une multiplicité de rôles qu’elles ont besoin de retrouver leur identité. L’usage des nouvelles technologies n’aide pas. C’est pourquoi on assiste à une surenchère de propositions autour du yoga, des massages, de l’aromathérapie…
Faire une pause dans nos journées est vraiment nécessaire !

Quel message retiennent les femmes de vos conférences ?

Elles apprennent à se décharger sur Dieu de tous leurs soucis et à le laisser prendre le contrôle de leurs vies.
Cela revient à se vider l’esprit, mais en remettant toutes choses à Dieu. C’est un soulagement de se rappeler que Dieu est plus grand que tous nos problèmes et qu’il peut nous accompagner et nous guider ; peu importe les circonstances que nous traversons.

Comment vivre quotidiennement ce SPA spirituel ?

Avec douceur et discipline ! Dieu est la source d’une compassion qui se renouvelle chaque jour. Nous sommes invitées à nous en approcher pour être rafraîchies et guéries. Nous ne devons pas attendre d’être malades pour le faire. Nous pouvons venir telles que nous sommes pour « souffler » et nous remettre dans les mains aimantes et patientes de Dieu. C’est à la fois un luxe et un privilège.
www.carolinerazat.com/vf

Pour aller plus loin
Psaume 37.4
1 Pierre 5.7

Vous aimerez aussi

Inutile de toujours accuser les autres. Nous avons tous un rôle à jouer....
Un constat mi-figue, mi-raisin. « Quand je suis arrivé dans mon Église, voici...
POUR AGRANDIR L'IMAGE, CLIQUEZ ICI
Conduire une équipe de disciples si dissemblables exigeait un talent...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...