Jésus était son dernier espoir

Complet
Note : 40
( 1 vote )
Jésus était son dernier espoir
Cela fait des mois que Jésus parcourt le pays pour répandre cette Bonne Nouvelle : Dieu est tout près !
Il prêche et guérit, invitant à la foi tous ceux qu’il rencontre. Sa réputation le précède ; des foules entières se pressent pour l’écouter. Même à l’étranger, il commence à être connu.
Un jour, il a l’idée de passer la frontière et d’aller prendre un peu de repos. Il s’invite chez un ami qui l’accueille en toute discrétion.

Le tout pour le tout

Un matin, alors qu’il se promène dans le village, une femme accourt, son voile mal placé sur ses cheveux, sa jupe usée aux genoux.
Cette maman a entendu que le grand Jésus était là. Elle se dit qu’il pourrait peut-être faire quelque chose pour sa fille malade. On dit en effet qu’il fait de puissants miracles, qu’avec lui les aveugles voient, les boiteux marchent, les fous retrouvent leurs esprits et les désespérés leur espoir. On dit également qu’il ne renvoie jamais personne et ne se fait jamais payer. Les gens disent qu’il est connecté au Créateur d’une façon unique. Alors, elle se dit que, même s’ils ont des traditions et des religions différentes, elle doit tenter le coup.
En effet, sa petite fille est aujourd’hui entre la vie et la mort car aucun médecin n’a été capable d’interpréter les symptômes qu’elle a. Personne n’a pu lui donner de traitement pour la soulager. Elle a tout essayé, mais rien n’a fonctionné !

Surprise mais pas désemparée

Alors, quand elle voit Jésus arriver, elle se jette à genoux, tremblante et lance son cri où s’entremêlent pleurs et prière : « Viens à mon secours, fils de David ! », car elle sait qu’il est juif.
Bizarrement, Jésus lui répond : « Moi, j’ai été envoyé pour les miens, ceux de mon peuple. Mon pain est pour les enfants du peuple de Dieu. »
Elle le sait, ça. Mais il n’a pas nié qu’il pouvait l’aider, alors, elle insiste.
Poussée par l’audace du désespoir, elle s’engouffre dans cette maigre faille : « Mais, même quand les enfants mangent, des miettes tombent, et les petits chiens, dans leur indignité, en profitent… »

Jésus est touché

La foi de cette femme interpelle Jésus. Il voit dans son attitude la grâce de Dieu qui déborde sur ceux qui ne le connaissent pas encore vraiment.
Alors, il lui dit : « À cause de cette parole, l’esprit mauvais est sorti de ta fille, tu peux rentrer chez toi. »
En rentrant, la mère trouve sa fille reposée, détendue, apaisée. Devant l’incroyable, elle comprend : oui, ce qui s’est passé, c’est vraiment l’action de Dieu !

D’après Marc 7.24-30


Vous aimerez aussi

Propos recueillis par Nathalie Charbonneau. Poursuivre la vie au-delà des...
Quand la tempête menace de toutes parts… Cela faisait quelques semaines que...
Le plus beau spectacle et la plus belle rencontre de ma vie. Josué est assis à...
Du classique au jazz en passant par le psaltérion(1), Brigitte lie contes et...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...