Pas de formule magique avec Jésus

Complet Rencontre

Abonnement au magazine Croire et Vivre

Je m'abonne

Pas de formule magique avec Jésus
Jésus est parti en montagne avec Jacques, Pierre et Jean. Les autres disciples sont restés dans la plaine. Ce soir-là, alors qu’ils déambulent dans le village, un homme les approche :
– On me dit que Jésus est parmi vous. Puis-je le voir en privé ?
Ils expliquent qu’ils ne sont que ses disciples mais qu’il va bientôt revenir. L’homme a l’air épuisé. Ils lui demandent pourquoi il tient tant à voir Jésus.
– Mon fils est encore un enfant. Il est torturé depuis toujours par des crises spectaculaires qui ont failli lui coûter la vie plusieurs fois !

La bonne volonté ne suffit pas

Les disciples sont touchés par la détresse de ce père. Depuis qu’ils suivent Jésus, ils ont eu l’occasion de guérir eux-mêmes des malades car Jésusleur en a donné le pouvoir. Ils lui demandent donc de leur amener l’enfant. À cette nouvelle, la moitié du voisinage accourt.
Les disciples essayent tout : ils prient, touchent l’enfant, le secouent, chacun son tour, puis à plusieurs, puis tous ensemble… Mais rien ne fonctionne. L’enfant souffre toujours, son père aussi. Les commentaires désobligeants ne tardent pas. La foule finit par se dissiper, mais le père, lui, est toujours là, prostré dans son désespoir.

C’est alors que Jésus arrive

Le père se précipite sur lui. Jésus échange avec lui et guérit l’enfant, simplement en lui prenant la main. Ça paraît si facile lorsqu’on voit Jésus faire… Le repas qui suit est étrangement silencieux. Les disciples ressassent leur échec et leur honte. Finalement, n’y tenant plus, ils prennent Jésus à part :
– Maître, pourquoi n’avons-nous pas réussi à délivrer cet enfant ?
– Dans ces cas-là, il n’y a que la prière, leur répond Jésus.
La prière ? Mais enfin, qu’est-ce que ça veut dire ? Ils ont bien invoqué le nom de Dieu ! Non ? Ils ont psalmodié, supplié Dieu… Ça ne suffit pas ? Y a-t-il une formule, un geste à apprendre ? Ils ne savent que penser.

L’explication

Pris de pitié devant leur désarroi, Jésus les fait revenir près de lui. Il leur explique alors que la prière, ce n’est pas seulement des mots ou des gestes. C’est une ouverture au Père céleste. Elle est comme une connexion, un dialogue avec lui. Prier, c’est aussi se mettre à l’écoute de Dieu et de sa volonté. Ouvrir un espace pour qu’il vienne agir.
Avec des mots merveilleux, Jésus leur parle longtemps de son expérience de la prière. Les disciples ne saisissent pas tout, mais en allant se coucher, ils comprennent que, sans le vouloir, ils ont agi avec cet enfant comme si tout dépendait d’eux, en oubliant de donner la première place à Dieu. C’est Dieu seul qui crée et qui sauve.

Recevez ce numéro
au format papier

3 €

J'achète ce numéro

Téléchargez ce numéro
au format ePub et PDF

2 €

J'achète ce numéro

Abonnement au magazine Croire et Vivre

Je m'abonne

Informations complémentaires

*D’après Marc 9.14-29


Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail nous permet :

  • de vous reconnaitre et ainsi valider automatiquement vos commentaires après 3 validations manuelles consécutives par nos modérateurs,
  • d'utiliser le service gratuit gravatar qui associe une image de profil de votre choix à votre adresse e-mail sur de nombreux sites Internet.

Créez un compte gratuitement et trouvez plus d'information sur fr.gravatar.com

Chargement en cours ...