J’ai donné sa chance à Jésus

Complet
Note : 40
( 1 vote )
J’ai donné sa chance à Jésus
J’ai grandi dans plusieurs pays d’Afrique, avec chacun sa culture et ses croyances. Mon père était musulman et ma mère chrétienne. J’étais entourée de Témoins de Jéhovah et de gens qui pratiquaient des religions occultes : christianisme céleste, vaudou, etc.

À la recherche d’un sens à ma vie

Je ne me suis jamais réellement intéressée à Dieu mais, en observant la nature ou le corps humain, je savais que cela n’était pas dû au hasard. Il y avait forcément un être supérieur. Puisque tout le monde s’était accordé à l’appeler Dieu, j’ai fait de même. Mais l’idée que ce Dieu pourrait être en lien étroit avec nous ne m’a jamais traversé l’esprit.
Même si je faisais le bien autour de moi, je n’étais pas heureuse. Je cherchais désespérément une identité, pensant que je n’avais de valeur aux yeux de personne. Alors, je me suis mise à écouter des musiques très sombres. Elles me donnaient des idées noires. Puisque je n’arrivais pas à trouver un sens à ma vie, pourquoi ne pas y mettre fin ?

L’exemple de ma mère

Pendant tout ce temps ma mère me parlait de Jésus. Je la voyais parfois se lever à trois heures du matin. Je savais qu’elle priait sans relâche pour moi, parfois avec des larmes. Je me disais à l’époque qu’elle était folle. Je ne comprenais pas en effet ce que Jésus avait de spécial. J’ai bien envisagé lui faire plaisir, mais je pensais aussi à mon père musulman. Pourquoi faire un choix ? C’était trop compliqué...
Changement de lycée, mort subite de deux personnes de mon entourage… ces événements m’ont ébranlée. Je me posais des questions sur l’au-delà. Je suis alors passée de la fille populaire à celle avec qui personne n’a envie de manger. Le sentiment de vide grandissait en moi de jour en jour.

Jésus était-il la réponse à mes questions ?

Un jour, j’ai assisté au baptême d’une fille que je connaissais. Même si je pensais qu’elle était un cas désespéré, elle avait bel et bien changé. Elle disait que Dieu lui avait donné une nouvelle identité. Ces propos étaient comme des flèches qui transperçaient mon cœur : Jésus était-il bien le Sauveur de l’humanité comme le dit la Bible ou juste un prophète comme le décrit le Coran ?
Mais c’est le Jésus de la Bible qui m’a marquée. J’ai compris qu’il était venu sur terre pour me sauver et me donner l’amour que je recherchais tant. Il m’a offert quelque chose qu’aucune religion ne propose : une assurance d’être avec Dieu pour toujours.

Ma décision peut devenir la vôtre

Le 3 Janvier 2012, je me suis réveillée en larmes. J'étais tourmentée : je voulais mourir. Mais si je mourrais, où irais-je ? Alors j’ai décidé de « donner sa chance » à Jésus.
Je ne regrette pas ce choix car c’est lui qui, en réalité, m’a donné une nouvelle chance. En lui, j’ai une nouvelle identité car Dieu m’a adoptée comme son enfant bien-aimée. Il a pardonné mon péché.
Et vous ? Vous n’êtes pas un hasard. Dieu s’intéresse à vous et veut vous sauver... en vous donnant, à vous aussi, la chance de le connaître. Voulez-vous la saisir ?

Vous aimerez aussi

De nature timide, je ne vais pas facilement vers les autres. Mes années de...
Après bien des années d’errance, Sonia a trouvé son Sauveur. Je suis issue...
Le mot de passe qui circulait en 1968 parmi les étudiants était « Il est...
Certains prétendent qu’on ne peut rien faire face au destin. L’Évangile...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...