22 novembre 2005. Angela Merkel et les enfants de pasteurs

publié le 22 November 2020 à 00h01 par José LONCKE

22 novembre 2005. Angela Merkel devient chancelière d'Allemagne. C'est une fille de pasteur... tout comme:

22 novembre 2005. Angela Merkel et les enfants de pasteurs

Jane Austen

Harriet Beecher-Stowe

Les soeurs Brontë

Burns

Pearl Buck

Lewis Carol

Coleridge

Caldwell

Samuel Butler

Waltari

Tenysson

J. Baldwin

Claudius

les frères Wright...

Le journal  Le Figaro du 18 février 2003, fait la recension d’un livre intitulé, L’origine des génies de Claude Thélot. Ce polytechnicien a recensé de façon subjective, les plus grands esprits de l’histoire de l’humanité. Il souligne « le cas extraordinaire des fils de pasteurs ». C’est d’après lui « une profession qui a donné beaucoup de génies au monde : 5% des génies avaient un père pasteur, proportion extrêmement élevée quand on songe au poids des pasteurs dans les pays européens, américains et russes… Il y a des génies fils de pasteur dans 10 domaines sur 11, ce qui montre la généralité du phénomène. Mais leur présence n’est pas la même partout : moins nombreux dans le cinéma, la musique, les sciences, la littérature, ils ont proportionnellement plus nombreux dans la philosophie (Hobbes et Nietzsche), comme inventeurs ou comme hommes d’action (Matin Luther King et Albert Schweitzer). Mais, c’est à la fois très net et très curieux, c’est dans les mathématiques qu’il y a le plus de génies dont le père était pasteur (Euler, Maclaurin, Abel, Riemann, Émile Borel) ».

En octobre 2015, une déclaration de la chancelière allemande n’a pas marqué particulièrement les médias français et pourtant elle aurait du... La chancelière allemande qui participait à une discussion publique à l’université de Berne en Suisse a été confrontée à une question sur le risque d’une « islamisation » de l’Europe. Elle a rappelé alors que la meilleure réponse était d’avoir « le courage d’être chrétiens, de savoir susciter le dialogue [avec les musulmans], de retourner à l’église, de se replonger dans la Bible ». Puis elle a rajouté avec regret que « si vous demandez à des écoliers ce qu’est la Pentecôte, les réponses seront surement très décevantes ». Plutôt qu’à se crisper sur leur identité, Angela Merkel invite donc les Européens à retrouver les trésors du christianisme et de leur foi. Ce qu’il s’agit de garder, c’est donc notre foi en Jésus Christ, mort et ressuscité pour nous sauver, une foi qui seule peut faire de nous de réels témoins de l’Amour de Dieu. Retenons cette exhortation d’une fille de pasteur à mieux connaître la Bible.

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail nous permet :

  • de vous reconnaitre et ainsi valider automatiquement vos commentaires après 3 validations manuelles consécutives par nos modérateurs,
  • d'utiliser le service gratuit gravatar qui associe une image de profil de votre choix à votre adresse e-mail sur de nombreux sites Internet.

Créez un compte gratuitement et trouvez plus d'information sur fr.gravatar.com

Chargement en cours ...