Rédiger une synthèse de prédication

Extrait
Note : 40
( 1 vote )

Le pasteur prêche le dimanche matin. Il passe du temps, plusieurs heures, à préparer au mieux sa prédication. Mais selon certaines études, une fois l’amen final prononcé, les auditeurs ne se souviennent que de 10% de son contenu ! Et plus les heures et les jours passent, plus le pourcentage diminue… Fort heureusement, il existe certaines manières de « faire vivre » la prédication après ce fameux amen ! Certaines Églises mettent un fichier audio ou vidéo sur leur site Internet. Certains pasteurs, s’ils écrivent leurs prédications, les distribuent aux membres et sympathisants. D’autres encore, et c’est le cas sur lequel s’attarde ici Sara Frichet-Rouquet, rédigent des synthèses de prédication. Qu’est-ce donc ? Quel est l’intérêt d’une telle démarche ? Comment faire ? Tout est présenté dans ce qui suit, avec exemple à l’appui !

Rédiger une synthèse de prédication

Pourquoi écrire une synthèse de prédication ?

La synthèse de prédication a de nombreuses utilités, notamment permettre aux membres de partager ensemble ce qu’ils ont compris du message, mais aussi croiser les différentes réflexions que la prédication a pu susciter en eux pendant la semaine. Les synthèses peuvent être utilisées dans les groupes de maison afin de favoriser une cohésion autour d’un même message qui, souvent, touche et interpelle les membres de manières différentes. Elle est donc un outil de partage, de réflexion, d’unité et d’approfondissement. C’est pourquoi elle doit être accessible à tous et soulever des questions qui favoriseront l’échange entre les membres d’un même groupe de maison. Dans nos synthèses de prédication, nous essayons d’introduire des questions soulevées par le prédicateur et d’autres que le rédacteur peut rajouter (si elles sont en lien avec l’idée développée par le prédicateur), qui serviront ensuite de support au dialogue. Ces questions facilitent la compréhension des arguments parfois abstraits et théoriques tout en incitant les membres à réfléchir sur l’implication concrète et pratique de ce qu’ils comprennent et croient.

De quoi parlons-nous exactement ?

Avant d’évoquer les différentes techniques de rédaction d’une synthèse, il convient de définir ce que l’on entend par ce terme. En effet, cet exercice n’est pas des plus simples et l’amalgame trop souvent fait entre le résumé et la synthèse peut être une source considérable de malentendus. L’objectif commun aux deux exercices est de condenser un discours assez long et dense (comme peut l’être une prédication). En revanche, ce travail d’économie du texte ne se produit pas de la même manière, car il est régi par des techniques de rédaction différentes. D’ailleurs, dans beaucoup de concours l’on demande aux candidats de bien faire la différence entre ces deux tâches, donc de manier des techniques d’écriture diverses et complémentaires. 

Lorsqu’on évoque un travail de « synthèse » l’on cherche avant tout à rendre cohérent un discours en unifiant les différents arguments ou idées essentielles qui ont été abordés. La synthèse vise donc à créer une unité de sens à l’écrit alors que le résumé se borne à resserrer en peu de mots le discours/texte entendu ou lu. En règle générale, une synthèse sera toujours plus longue qu’un résumé. Cette différence majeure entre synthèse et résumé en implique une seconde, tout aussi importante, mais plus implicite. Dans la synthèse, l’auditeur ou le lecteur doit discerner......

Vous aimerez aussi

La société dans laquelle nous évoluons brille de mille images : panneaux...
La prédication est un des actes essentiels et régulier du ministère pastoral....
Prêcher accompagne inséparablement le mouvement de toute l’histoire de...
Brian Chapell, Prêcher. L’art et la manière, Charols, Excelsis, 478 pages,...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...