Entre islamophobie et islamofolie

Extrait
Note : 40
( 1 vote )

Interview avec le pasteur Saïd et résumé de sa « lettre ouverte »

Propos recueillis par Serge Carrel

Bien connu dans les milieux évangéliques pour ses spectacles et son humour, le pasteur Saïd Oujibou, est français d’origine marocaine, auteur des one man shows : Liberté, égalité, couscous et du Fils prodigue en version orientale.
Quelques mois après la tuerie de Charlie Hebdo à Paris en janvier 2015, Serge Carrel l’a interviewé sur l’islam et l’émergence de l’islamisme dans la société(1). Nous reprenons cette interview, ainsi que son résumé du livre de Saïd Oujibou : Lettre ouverte à propos de l’islamisme, l’islamophobie, l’islamofolie(2).
Entre islamophobie et islamofolie

Du respect pour les musulmans, mais le droit de critiquer l’islam

Dans son franc-parler de « rebeu » des banlieues, il opère une distinction, qui lui paraît centrale, entre islamophobie et « musulmanophobie ». Trop souvent, relève-t-il, certains acteurs médiatiques confondent ces deux discours. Il s’agit de respecter les personnes, mais de ne pas être « naïfs » par rapport à la vision du monde qu’elles véhiculent. Le pasteur Saïd plaide pour le respect des musulmans et pour un accueil des migrants qui soit digne de l’Évangile de Jésus-Christ. « Les musulmans ont le droit de vivre leur foi en Europe de manière digne et dans le respect, souligne-t-il avec force. Mais il faut que nos sociétés maintiennent la possibilité de débattre librement de l’islam. »

Une fois ces deux principes posés, le pasteur Saïd déplore la manière dont les médias français ont présenté les djihadistes à l’origine de la tuerie de Charlie Hebdo ou de l’Hyper Cacher. « Ce ne sont ni des victimes, ni des paumés, ni des malades mentaux ! lâche-t-il. Dire qu’ils ne sont pas responsables de leurs actes est aberrant. Il faut rattacher le phénomène du djihadisme au Coran, et à certaines sourates qui sont de véritables incitations au meurtre et à la violence. » Il est donc important aujourd’hui, pour ce pasteur qui rencontre beaucoup de responsables religieux musulmans et chrétiens, de poser des questions aux autorités de l’islam.

Pourquoi pas d’égalité religieuse ?

Première question à poser : pourquoi l’islam ne parvient-t-il pas à accepter le principe de l’égalité religieuse entre tous les humains ? « Parce que tant qu’il n’y a pas égalité religieuse entre musulmans et chrétiens, par exemple, il n’y a pas d’égalité civique », relève-t-il. Pour preuve, la situation des chrétiens dans des pays comme l’Égypte ou l’Algérie.

Le pasteur Saïd lance une deuxième question aux responsables religieux musulmans : « Quand accepteront-ils...

1. Publié sur le site évangélique d’information lafree.ch, le 25 mars 2015. http://lafree.ch/item/3491-said-oujibou-trois-mois-apres-la-tuerie-de-charlie-hebdo

2. Publié sur le même site, le 19 juin 2015. http://lafree.ch/pasteur-said-publie-une-lettre-ouverte-pour-reveiller-les-evangeliques-face-a-l-islam

Vous aimerez aussi

Quelle pastorale de délivrance ? Cette question du départ de ce livre en...
La culture occidentale, son organisation de la sphère politique, son système...
« Laisse la colère, abandonne la fureur ; ne t’irrite pas, ce serait mal...
La tentation du pouvoir est une vieille question qui remonte aux origines même...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...