Textes de la Bible qui m’ont aidée

Complet
Note : 40
( 1 vote )
Textes de la Bible qui m’ont aidée

Celui qui se met à l’abri près du Dieu très-haut se repose à l’ombre du Tout-Puissant.

Il dit au Seigneur : « Tu es mon abri, tu me protèges avec puissance, tu es mon Dieu, j’ai confiance en toi. »

Oui, c’est Dieu qui te délivre des pièges du chasseur, il te guérit de la peste qui tue.

Il te couvre de ses ailes, et tu te réfugies près de lui, comme un poussin sous les ailes de sa mère. Oui, sa fidélité te protège comme un bouclier.

Alors tu n’auras peur de rien : ni des dangers de la nuit, ni des flèches lancées en plein jour, ni de la peste qui avance dans l’obscurité, ni du malheur qui frappe en pleine lumière.

Même si mille personnes tombent près de toi, et si dix mille meurent à côté de toi, rien ne t’arrivera !

Psaumes 91.1-7

Dieu est pour nous un abri solide et sûr, il est toujours prêt à nous aider dans le malheur.

Psaumes 46.1

Les yeux du Seigneur se tournent vers ceux qui lui obéissent, ses oreilles entendent leurs cris.

Psaumes 34.16

Le Seigneur me protège avec puissance, il est mon bouclier. Je lui ai fait confiance, il est venu à mon aide. Mon cœur danse de joie, je remercie le Seigneur en chantant.

Psaumes 28.7

Même si je traverse la sombre vallée de la mort, je n’ai peur de rien, Seigneur, car tu es avec moi. Ton bâton de berger est près de moi, il me rassure.

Psaumes 23.4

Dans tout ce qui nous arrive, nous sommes les grands vainqueurs par celui qui nous a aimés. Oui, j’en suis sûr, rien ne pourra nous séparer de l’amour que Dieu nous a montré dans le Christ Jésus, notre Seigneur. Ni la mort, ni la vie, ni les anges, ni les esprits, ni le présent, ni l’avenir, ni tous ceux qui ont un pouvoir, ni les forces d’en haut, ni les forces d’en bas, ni toutes les choses créées, rien ne pourra nous séparer de l’amour de Dieu !

Romains 8.37-39

Le Seigneur redonne des forces à celui qui en manque, il rend courage à celui qui est épuisé.

Ésaïe 40.29

J’ai appris à me contenter de ce que j’ai. Je sais vivre dans la pauvreté, je sais vivre dans la richesse. Toujours et partout, j’ai appris à être rassasié et à avoir faim, à vivre avec beaucoup et avec peu. Je suis capable de tout cela grâce au Christ qui me rend fort.

Philippiens 4.11-13

Ne soyez inquiets de rien, mais demandez toujours à Dieu ce qu’il vous faut. Et quand vous priez, faites vos demandes avec un cœur reconnaissant.

Ainsi la paix de Dieu, qui dépasse tout ce que nous pouvons comprendre, gardera vos cœurs et vos pensées unis au Christ Jésus.

Philippiens 4.6-7

Vous aimerez aussi

« Le pain qui donne la vie, c’est moi. Si quelqu’un vient à moi, il...
Cet article a été publié dans le magazine Croire et Vivre n° 137 - Juin...
Je suis née en 1992, à Singapour, où j'ai grandi dans une famille dont les...
Mes parents sont des scientifiques, ingénieurs tous les deux. Depuis ma...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...