Jamais assez

Complet Fait de société

L’affaire des Panama Papers a fait les grands titres de l’actualité. Les remous qu’elle a provoqués ne sont d’ailleurs pas terminés.

Abonnement au magazine Croire et Vivre

Je m'abonne

Jamais assez

Pourquoi donc ?

La diffusion de plus de 11,5 millions de documents issus de l’activité d’un cabinet d’avocats d’affaire installé au Panama donne des informations sur plus de 214.000 sociétés dites offshore. C’est ainsi que l’on apprend qu’outre des milliers de personnes anonymes, un grand nombre de personnalités très connues sont soupçonnées d’avoir caché une partie de leurs revenus pour ne pas avoir à payer d’impôts dessus...

On est surpris d’apprendre que des personnes officiellement riches à millions cherchent par tous les moyens à échapper à l’impôt et cachent pour cela des fortunes. Pourquoi vouloir échapper à tout prix à l’impôt alors que même dans le pire des cas, il leur restera suffisamment d’argent pour vivre plus que confortablement ?

Un dieu qui se cache

L’argent est la seule réalité matérielle que Jésus a personnifiée en l’appelant Mamon. Il a souligné que l’on ne peut servir simultanément Dieu et Mamon. En parlant ainsi, il a fait comprendre que l’argent peut se présenter comme le but principal de la vie. Et tout de suite après, Jésus a relié l’importance donnée à l’argent à la question de l’inquiétude face à la vie et aux incertitudes du lendemain. Les êtres humains s’imaginent que l’argent donne la sécurité à ceux qui en possèdent. Qu’il faille un minimum de revenu pour vivre, certainement. Mais s’imaginer que l’argent puisse sécuriser toute notre existence, voire lui donner sens, est autre chose.

Le vrai remède à l’inquiétude

Jésus invite donc ceux qui veulent bien l’entendre à dépasser leurs inquiétudes en s’ouvrant à la présence de Dieu et en découvrant son amour et sa bienveillance pour sa création, et plus particulièrement pour les humains. Ce n’est pas l’argent qui triomphe de l’inquiétude – d’ailleurs, pour cela, on n’en a jamais assez ! C’est la confiance en Dieu ! Une rencontre rapportée dans les évangiles l’illustre d’une façon remarquable. Zachée nous est présenté comme un chef de collecteurs d’impôts qui était riche. Sa capacité à faire rentrer l’argent lui a permis de monter en grade et de s’enrichir. Tout le monde sait qu’il a « réussi » dans la vie à l’aide d’une bonne dose d’abus et il est considéré par tous comme un « pécheur », un malhonnête notoire.

Enfin libre

Sa rencontre avec Jésus transforme sa vie et les effets se voient précisément là où il a triché : il s’engage à réparer les torts commis et à donner aux pauvres la moitié de ses biens. La rencontre avec Jésus libère Zachée de sa relation malsaine à l’argent, car il a trouvé mieux que l’argent pour sa vie. Il s’était exclu de la société par ses choix de vie précédents. La libération profonde que Jésus a opérée s’est manifestée dans sa capacité nouvelle à s’insérer de façon active et responsable dans la société.

Un exemple à méditer !

Auteurs
Pascal KELLER

Recevez ce numéro
au format papier

3 €

J'achète ce numéro

Téléchargez ce numéro
au format ePub et PDF

2 €

J'achète ce numéro

Abonnement au magazine Croire et Vivre

Je m'abonne

Informations complémentaires

POUR ALLER PLUS LOIN :

Matthieu 6. 24 ; Luc 19.1-10

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail nous permet :

  • de vous reconnaitre et ainsi valider automatiquement vos commentaires après 3 validations manuelles consécutives par nos modérateurs,
  • d'utiliser le service gratuit gravatar qui associe une image de profil de votre choix à votre adresse e-mail sur de nombreux sites Internet.

Créez un compte gratuitement et trouvez plus d'information sur fr.gravatar.com

Chargement en cours ...