Robots : les nouveaux alliés du quotidien ?

Complet Fait de société
Après les caisses automatiques, d'autres robots font leur apparition dans les supermarchés.

Abonnement au magazine Croire et Vivre

Je m'abonne

Robots : les nouveaux alliés du quotidien ?
Selon les chercheurs, d’ici 2025, plus de la moitié de nos tâches quotidiennes seront effectuées par un robot.

Gérer les stocks

À Pessac (Gironde), dans un magasin, un robot trie et contrôle les marchandises pour soulager les salariés des tâches répétitives. Il traque les étagères vides, longe les allées et repère les ruptures de stock grâce à des capteurs. Une alerte est automatiquement envoyée en réserve, d'où les salariés arrivent pour garnir les rayons. Cela leur évite de faire des allers-retours entre le magasin et la réserve. Entièrement autonome, le robot décide seul de son parcours. Il évite les obstacles et les clients sans les perturber (1).

Identifier les produits bientôt périmés

Ce supermarché ne va d'ailleurs pas s'en tenir là. Il compte améliorer ses rendements grâce à un boîtier spécifique capable de détecter les produits frais dont la date limite de consommation approche. Si l'étiquette clignote, cela voudra dire quela denrée est bientôt périmée. Les produits seront alors mis en promotion pour être écoulés plus rapidement. Si les tests sont concluants, ces innovations pourraient être étendues à d'autres magasins.

Ramasser et porter les achats

Ramasser chaque article et le mettre dans les cabas vous-même, c'est presque fini !Une machine va scanner et ranger les achats.
À Paris, début avril, un magasin du 13e arrondissement (2), a testé un cabas-robot. Cette caisse à roulettes autonome porte les achats des personnes âgées ou handicapées et les accompagne jusqu’à leur domicile.

Optimiser vos achats

Avec le smartphone donné à l'entrée, vous obtiendrez des recommandations d’achat basées sur vos précédentes visites. L’application va vous « suggérer » un itinéraire optimal pour faire vos emplettes tout en vous dirigeant vers les promotions. Au moment de payer, il suffira de présenter votre visage à une machine qui validera la transaction par reconnaissance faciale, et débitera un système de paiement mobile (3).

Des limites

Le robot ne nous aidera pas à gérer notre budget ni à « joindre les deux bouts », encore moins à maîtriser nos pulsions d'achats. Ceci est une autre histoire !

Des questions ?

L’empreinte environnementale. Les supermarchés du futur fonctionnent avec des technologies gourmandes en énergie. De plus, tous les produits, même les fruits et légumes, doivent être emballés pour être scannés.
L'emploi. Les robots volent-ils des emplois ? Quinze millions d'emplois risquent de disparaître, mais cette révolution technologique va également en créer. En Corée du Sud, le taux de chômage est de 4.4 %, contre 3.1 % en Allemagne et 8.8 % en France. On nous assure que « la densité de robots n'a pas vraiment d'impact sur l'emploi » (4).
Les relations humaines. Il sera de moins en moins nécessaire de parler aux gens. Du reste, les verra-t-on encore une fois connectés aux machines ?

Auteurs
José LONCKE

Recevez ce numéro
au format papier

3 €

J'achète ce numéro

Téléchargez ce numéro
au format ePub et PDF

2 €

J'achète ce numéro

Abonnement au magazine Croire et Vivre

Je m'abonne

Informations complémentaires

1. Le Parisien, 17 septembre 2018.
2. Franprix.
3. Le Parisien du 20 mai 2019.
4. Valérie Heurtel, France info, 31 mai 2019.


Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail nous permet :

  • de vous reconnaitre et ainsi valider automatiquement vos commentaires après 3 validations manuelles consécutives par nos modérateurs,
  • d'utiliser le service gratuit gravatar qui associe une image de profil de votre choix à votre adresse e-mail sur de nombreux sites Internet.

Créez un compte gratuitement et trouvez plus d'information sur fr.gravatar.com

Chargement en cours ...