Prenez-vous soin de votre âme ?

Complet
Note : 40
( 1 vote )
Ce n’est pas parce que nous ne voyons pas notre être intérieur que nous n’avons pas à nous en occuper.
Prenez-vous soin de votre âme ?
Je lisais récemment que l’attrait des salles de sport n’avait jamais été aussi important dans nos pays. Prendre soin de son corps, faire du fitness, entreprendre un régime… telles sont les priorités d’un très grand nombre de nos contemporains. Et si cet engouement est vrai toute l’année, on le voit s’accélérer lorsque l’été approche. Bientôt, nous trouverons chez nos marchands de journaux foule de magazines exhibant des corps de rêve censés nous encourager à prendre soin de nous pour nous préparer au port du maillot de bain.

La religion du corps

En fait, nous sommes face à un phénomène qu’on peut qualifier de véritable culte du corps. S’il ne date pas d’hier, il s’est organisé comme une vraie religion avec ses adeptes toujours plus nombreux (nous), ses évangélistes très médiatiques (les stars), ses prêtres/gourous (les coachs sportifs ou nutritionnels), ses lieux de culte (les salles de sport, les stades…) et ses « livres sacrés », ou tout au moins faisant autorité (magazines, livres, Internet, etc.).
Cette « religion » nous influence plus qu’il n’y paraît. La tentation vient vite de considérer le corps comme ce qu’il y a de plus important chez la personne. Du coup, nous risquons très fort de juger l’autre et nous-mêmes selon les canons de beauté en vigueur. Mais en agissant ainsi, la frustration nous attend. En effet, ces canons de beauté sont absolument inatteignables. D’ailleurs les photos sont le plus souvent retouchées ! De plus, nous nous trompons de cible car notre corps ne pourra jamais répondre à toutes nos attentes, à nos besoins et nos désirs les plus profonds. Nous resterons insatisfaits.

La dignité du corps

Pourtant, les êtres humains sont des êtres « incarnés ». Ils n’ont pas seulement un corps, ils sont un corps. La Bible en témoigne puisque son premier livre rapporte que le corps humain a été « façonné » par Dieu. Bien plus qu’une « enveloppe » sans importance, ce corps témoigne de la créativité artistique de Dieu. Sa dignité ne devrait donc jamais être remise en question. Plus encore, la beauté des corps peut être appréciée, voire même célébrée. La Bible n’hésite pas d’ailleurs à faire mention de femmes qui se sont distinguées par leur beauté : Ruth, Abigaïl, Esther… Ajoutons que la beauté du corps des deux amoureux joue un très grand rôle dans les dialogues du Cantique des cantiques, l’un des plus beaux livres poétiques de la Bible. On ne trouvera jamais le mépris du corps dans la Bible.
Par contre, si nos sociétés ont choisi de placer la priorité sur le soin apporté au corps, la Bible rappelle que la priorité des humains doit être placée ailleurs. Il n’y a de culte ni de la beauté ni de la santé du corps dans ses pages. Elle encourage plutôt à un nécessaire rééquilibrage.

Vous êtes plus qu’un corps

Oui, les humains ont et sont un corps. Mais ils ne sont pas que cela ! La Bible témoigne que Dieu a « soufflé » son souffle de vie dans ce corps et qu’il a fait de lui un être à son image. L’homme se distingue ainsi de tous les autres êtres vivants non seulement parce qu’il est doué d’une grande intelligence et d’une capacité de créativité, mais aussi par le fait qu’il jouit d’une certaine liberté et qu’il est donc responsable, et doté d’une conscience morale. Il pense, il communique, il aime, il choisit en vue d’agir… Plus encore, l’être humain est un être spirituel, capable de vivre une relation consciente et personnelle avec Dieu, une relation qui transcende son corps sans le dévaloriser ni le nier.
Tous ces attributs de l’homme intérieur sont essentiels et font partie intégrante de son identité. Ils ne doivent surtout pas être laissés pour compte. Bien au contraire, c’est en les nourrissant et en en prenant soin que l’humain se grandit. Comme une mère nourrit son enfant, l’âme et le cœur de l’humain doivent être nourris pour grandir et donner le meilleur d’eux-mêmes.
D’ailleurs, n’avez-vous jamais remarqué qu’une personne qui va bien « à l’intérieur » est généralement belle « à l’extérieur » ? Malgré ce qu’on voudrait nous faire croire, notre bien-être ne passe pas de l’extérieur vers l’intérieur ; c’est plutôt l’inverse. Si nous sommes intérieurement satisfaits, cela a des répercussions dans notre corps. Ainsi, si nous sommes « bien dans nos baskets », nous serons perçus comme beaux et rayonnants. Par contre, si nous nous concentrons sur notre corps sans prendre soin de notre intériorité avec ses lourdeurs et ses failles à soigner, nous serons comme une jolie façade de maison sans fondation pour la faire tenir… Un jour ou l’autre, elle risque fort de s’effondrer.

Et dans la pratique ?

On lit dans la Bible : « L’entraînement du corps est utile, mais à peu de choses. Au contraire, la fidélité à Dieu est utile à tout. En effet, à celui qui est fidèle à Dieu, la vie est promise pour maintenant et pour plus tard. » L’apôtre Paul remet ainsi clairement nos priorités en place. Il ne nie pas l’importance du corps mais veut rappeler qu’en prenant soin de l’être intérieur, nos vies présentes, et à venir, en seront positivement affectées en profondeur. Paul est ainsi dans la droite ligne du livre biblique des Proverbes qui conseille : « Ne t’appuie pas sur ton intelligence, mais de tout ton cœur, mets ta confiance dans le Seigneur. Reconnais-le dans tout ce que tu fais, et lui, il guidera tes pas… Cela guérira ton corps et te donnera des forces. »

Apprendre à prendre soin de notre âme

Pourquoi ne feriez-vous pas une « pause prière » après le point final de cet article ? Dieu se soucie de tout notre être, extérieur et intérieur. Et en se tournant vers lui, en s’attachant à lui, il saura nous donner ce dont nous avons vraiment besoin.
Genèse 2.7 ; 1 Timothée 4.8 ; Proverbes 3.5-8

Vous aimerez aussi

Jésus, l’homme qui devint Dieu ou le Dieu qui devint homme? Comme les héros...
Dans la pensée populaire, le bouddhisme passe pour une religion tolérante,...
Quand on invite Jésus chez soi, il ne se contente pas du salon… Jésus se...
S’épanouir au travail peut devenir une réalité. N’avez-vous jamais...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...