Charlie Hebdo. Je ne ris pas. Je pleure

publié le 7 January 2015 à 17h05 par Georges MARY

Peut-on rire de tout ?

Charlie Hebdo. Je ne ris pas. Je pleureJe revenais ce 7 janvier de la conférence de presse de l’ONG Portes Ouvertes qui présentait aux journalistes son index mondial de persécution des chrétiens. Je venais d’y apprendre qu’au moins 4.344 chrétiens avaient été assassinés en 2014 dans le monde en raison de leur foi. Soit deux fois plus qu’en 2013. 

Rentré chez moi, j’apprends la tuerie qui a eu lieu à Paris chez le journal Charlie-Hebdo.  Au moins 12 morts ! L’horreur absolue ! 

Devrais-je faire un lien entre ces assassinats ? 

Oui

Hélas pour plusieurs raisons. En voici une : je sais qu’à l’époque de la parution des caricatures de Mahomet dans le journal satirique, des chrétiens ont été tués au Moyen Orient, victimes de « radicaux » comme on les appelle, qui ont voulu se venger sur des proies faciles, des chrétiens locaux sans défense, de l'offense qui leur avait été faite. Je me souviens avoir été scandalisé d’apprendre que des hommes, des femmes et des enfants innocents étaient morts à cause de l’irresponsabilité  de journalistes parisiens qui pouvaient impunément publier ce qu’ils voulaient sans crainte. C’est d’autres qui ont payé à l'époque pour eux. L'ont-ils jamais su du reste ?

Non

Car si des chrétiens meurent chaque jour un peu partout dans le monde, c’est parce qu’ils croient en Jésus-Christ et qu'ils l'aiment plus que leur propre vie. Leur seule offense est d'avoir choisi de suivre celui qui a demandé d'aimer ses ennemis.

Ceux qui sont morts ce 7 janvier ont été lâchement assassinés au nom de l’idée qu’ils se faisaient de la liberté d’expression. Ceci étant, cette même liberté, qu'il faut défendre, les a conduits à heurter et à blesser la sensibilité de millions de personnes.  

Ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit.

Loin de moi de faire la morale ou de vouloir tirer des leçons. La liberté d'expression doit être défendue par nos pays. Elle est vitale pour notre vivre ensemble. Ce n'est pas négociable. Aucune raison ne peut être invoquée pour justifier de tels crimes.

Charlie Hebdo croyait pouvoir rire de tout. Je n’ai pourtant pas ri de ses caricatures, pas davantage non plus lorsque des chrétiens ont été tués en représailles à ses moqueries. Je ne rirai pas davantage de ce qui est arrivé à ses journalistes et à ceux qui devaient les protéger. 

Pour les uns et les autres, je pleure plutôt. Je veux pleurer avec ceux qui pleurent.

Je veux pleurer aussi sur la bêtise et la méchanceté humaines qui engendrent inutilement tant de deuils, tant de souffrances inutiles.

Commentaires

Gabrielle

07 January 2015, à 21:57

Merci pour cette réaction bien pesée qui recadre les limites de la liberté.
"La liberté des uns s'arrête là où commence celle des autres " déclarait John Stuart Mill au 19ème siècle. Déclaration reprise par Sartre au siècle dernier, sujet de dissertation au bac de philo, et toujours d'actualité.
Aller heurter impunément, au nom de la liberté satirique, des susceptibilités religieuses, ethniques, fanatiques, sans se soucier des conséquences c'est courir un risque. Celui d'une riposte des fanatiques.
S'adressant aux Corinthiens, Paul définit la loi de l'amour en relation avec le manger et le boire. Et de citer le cas où, invité chez un non-croyant, votre hôte vous prévient que "cette viande provient d'un sacrifice offert aux idoles", alors n'en mangez pas. Et de préciser :"je parle ici, non de votre conscience, mais de celle de l'autre". Et Paul de poursuivre plus loin, "Vivez de façon à ne scandaliser ni les Juifs, ni les non-Juifs, ni l'Eglise de Dieu.
La sagesse de Paul ne vaut-elle pas pour les humoristes et les journalistes d'aujourd'hui? Ont-ils jamais su les dégâts déclenchés ailleurs sur des innocents?

Jonathan Hanley

08 January 2015, à 08:05

Merci pour cet excellent article, Georges. Bien dit.

Karina

08 January 2015, à 13:51

Attention aux raccourcis et aux amalgames!
Ce n'est pas à cause des caricatures que des chrétiens sont morts, c'est à cause de la haine des islamistes, renverser les responsabilités ne fait pas avancer la cause de la liberté, du respect que l'on doit,surtout nous, les chrétiens, même à ceux qui sont irrévérencieux!

Georges Mary

08 January 2015, à 14:06

La vérité est complexe. Si certains islamistes se sont bien servis des caricatures pour persécuter un peu plus les chrétiens, il est vrai qu'ils n'en avaient pas besoin pour faire le mal.
De quoi se nourrit la haine des islamistes ? Je ne prétends pas avoir LA réponse... mais nos pays occidentaux (et pas seulement ceux parmi eux qui font des caricatures provocantes) ne sont pas sans responsabilités. Il me semble en tout cas.
Le mal n'est jamais excusable. D'où qu'il vienne !

karina

09 January 2015, à 08:42

Merci pour cette réponse! Je pense effectivement que nos pays occidentaux ont une responsabilités, mais à un autre niveau, plus politique, même géo-politique.

Abdurazak Mukenge

12 January 2015, à 17:29

Je suis musulman et journaliste.Je ne suis pas d'accord avec ces tueurs et ces terroristes qui endeuillent l'univers.Aucun musulman ne peut tuer car le Coran interdit de tuer ou de se tuer, jusque même à l'avortement.Si il ya un musulman réel qui figure dans le lot des assassins; il faut le dénoncer. D'autre part, l'on doit être responsable quand on rédige ses articles de presse-la caricature est un article. Il faut se rassurer de l'impact de ses écrits sur le lecteur.Je dis aux musulmans de ne pas ouvrir l'enfer dès maintenant. Tout celui qui tue ou se tue ira droit dans le feu. il faut craindre Allah, le Seul Dieu Créateur. Notez que JESUS CHRIST est l'Envoyé de Dieu, comme le précise le Coran et il reviendra comme signe de la fin. Personne ne peut s'en moquer.Et MOUHAMMAD-non MAHOMET- est l'Envoyé de Dieu à toute la CREATION. Nul n'a l'autorité de se moquer d'un seul envoyé de Dieu. Nous devons faire attention. Nos écoles et nos universités devront revenir sur des cours de morale et de spiritualité responsable. ABDURAZAK MUKENGE

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail nous permet :

  • de vous reconnaitre et ainsi valider automatiquement vos commentaires après 3 validations manuelles consécutives par nos modérateurs,
  • d'utiliser le service gratuit gravatar qui associe une image de profil de votre choix à votre adresse e-mail sur de nombreux sites Internet.

Créez un compte gratuitement et trouvez plus d'information sur fr.gravatar.com

Chargement en cours ...