25 novembre 1784. Acquisition des « Quatre Évangélistes »

publié le 25 November 2021 à 00h01 par José LONCKE

Le tableau de Jacques Jordaens (1593-1678) intitulé « Les quatre Évangélistes » est acquis pour le roi Louis XVI pour la somme de 4000 livres. Il est exposé au Muséum dès sa création en 1793. Il figure toujours dans les collections du Louvre. Il a été exposé en 2013-2014 au Petit Palais dans le cadre de l’exposition consacrée à Jordaens, « Jordaens, la gloire d’Anvers ». 

25 novembre 1784. Acquisition des « Quatre Évangélistes »

C’est un tableau de 134 x118, peint dans les années 1625-1630.
On reconnaît l’apôtre Jean en robe blanche, au premier plan,  ainsi que l’apôtre Mathieu tout à fait à droite, tenant sa plume levée sur le livre qu’il est en train d’écrire. Marc et Luc sont au second plan (n’étant pas des apôtres). Luc à droite et Marc à gauche.

L’iconographie est nouvelle : le peintre a dépouillés les personnages de leurs attributs traditionnels pour les traiter comme des personnes réelles, des hommes de chair et d’os à l’aspect rude et plébéien et véritablement réunis, en un même point du temps et de l’espace.

Ils méditent ensemble le contenu du livre posé devant eux.  Il est fort probable que le sens du tableau se réfère à l’articulation entre Évangiles et Ancien Testament. En tout cas, le grand âge des trois vieux personnages contribueraient à visualiser un « enracinement » du message évangélique dans la tradition biblique, et la jeunesse du dernier, ainsi que l’éclat de son manteau blanc, à figurer le renouvellement apporté par le Nouveau. Testament.

Anvers fut un bastion de la République calviniste (1577-1585) avant d’être reconquise par le pouvoir espagnol, après un an de siège. C’est donc une région où les études bibliques ont pris un essor considérable.
Jordaens s’est lié par mariage à une famille protestante. Il affichera lui-même ses convictions à la fin de sa vie et sera enterré dans un cimetière protestant, de l’autre côté de la frontière hollandaise. Nul doute que l’iconographie inhabituelle de son tableau doive être interprétée à la lumière de ce contexte religieux.

Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail nous permet :

  • de vous reconnaitre et ainsi valider automatiquement vos commentaires après 3 validations manuelles consécutives par nos modérateurs,
  • d'utiliser le service gratuit gravatar qui associe une image de profil de votre choix à votre adresse e-mail sur de nombreux sites Internet.

Créez un compte gratuitement et trouvez plus d'information sur fr.gravatar.com

Chargement en cours ...