Remplir la terre à l’image de Dieu (Genèse 1.26-31) Prédication pour un mariage mixte

Extrait
Note : 40
( 1 vote )
Remplir la terre à l’image de Dieu (Genèse 1.26-31) Prédication pour un mariage mixte

Introduction

Cette prédication a été donnée lors de la cérémonie de mariage d’un couple « mixte » : un des deux conjoints était membre de l’Église quand l’autre se définissait comme non-croyant(1).

Une prédication de mariage peut remplir plusieurs fonctions :

  • C’est une exhortation faite aux mariés. Elle arrive comme une conclusion de l’accompagnement débuté plusieurs mois auparavant (préparation au mariage). Elle est l’occasion d’une exhortation finale, une parole sur laquelle le pasteur souhaite insister.
  • Au-delà du couple, elle s’adresse à tous. La vie conjugale n’est pas forcément un sujet de prédication régulier, alors qu’il y a tant à dire sur la façon chrétienne de vivre le couple ! Une cérémonie de mariage est un bon lieu pour exhorter ceux qui se sont rassemblés pour cette occasion… tout en se souvenant que, pour certains, le sujet du mariage est délicat (mariage difficile, divorce, célibat subi…)
  • C’est aussi un lieu d’annonce de l’Évangile. En effet, l’auditoire lors d’un tel événement comprend toujours des personnes ne fréquentant pas d’Église. Sans transformer la cérémonie en réunion d’évangélisation, il serait dommage qu’un non-croyant reparte sans avoir reçu une invitation à s’approcher de Dieu.

Dans le cas de cette cérémonie, il apparaissait dès le départ que les croyants seraient en minorité (issus de notre Église, une dizaine de personnes tout au plus). La prédication devait donc relever le défi d’être pertinente et de faire le lien entre les préoccupations contemporaines et la révélation biblique.

Nous avons choisi de nous appuyer sur une interrogation du couple lors de la préparation au mariage. Confronté au mandat culturel (Gn 1.28), il s’interrogeait sur l’actualité du commandement de fécondité et de multiplication dans un contexte de surpopulation mondiale. Nous avons supposé que leur questionnement était partagé par certains de leurs proches, et que nous avions là un bon point d’accroche. Il nous permettait d’inviter le couple et l’auditoire à s’ouvrir à la fécondité et à la générosité, mais aussi à s’interroger sur ce que l’homme a fait du mandat que Dieu lui a confié, et de pointer vers Jésus-Christ. Le lecteur jugera si nous y sommes parvenus.

Le manque de culture ecclésiale de l’auditoire imposait un format court : un quart d’heure maximum. La prédication devait rester accessible, en particulier dans le choix du vocabulaire qui devait éviter les « évangélismes ».  En revanche, nous n’avons pas cherché à défendre la véracité du texte biblique. Nous avons préféré témoigner de ce que nous le recevons avec foi.

Texte de la prédication

Le texte que je vais lire se trouve dans le livre de ...

1. Nous sommes conscients que la décision de répondre positivement à la demande d’un couple dans cette configuration n’est pas automatique. Dans ce cas, le conseil avait décidé de répondre positivement.

Vous aimerez aussi

Cette prédication a été donnée en maintes occasions en raison d’un...
Comment est née cette prédication Nourrie par une réflexion d’Étienne...
Comment est née cette prédication  L’année dernière fut une année...
Premières impressions face au texte Pour tout dire, je n’avais pas...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...