Accuser dieu ou revenir à lui ?

Complet Page d'Évangile

Abonnement au magazine Croire et Vivre

Je m'abonne

Il ne se passe pas une année sans que plusieurs catastrophes naturelles ne viennent se jeter à nos visages. Certaines régions semblent même attirer le déchaînement des forces de la nature, comme si une main sadique les avait placées sur leur chemin.

Où est Dieu dans tout ça ? Inondation

Si la Bible a raison lorsqu’elle dit que Dieu a tout créé et qu’il est tout-puissant, on peut comprendre que cela pose question.
N’est-ce pas lui qui a aussi créé les cyclones, les volcans, et l’ensemble de ces phénomènes destructeurs ?
Si, en plus, il nous aime comme les chrétiens le prétendent, ne pourrait-il pas faire en sorte que ces catastrophes ne se produisent pas ?
Finalement, n’est-ce pas lui le responsable de tout ce qui nous arrive ?
Ces questions sont légitimes. Beaucoup de gens en viennent à douter de l’existence de Dieu. Soyez certain que les chrétiens se les posent eux aussi, d’autant plus que le message biblique les rend sensibles aux malheurs et à la détresse des autres. D’ailleurs, la Bible tout entière nous dit que Dieu n’y est pas insensible. Alors, quelle responsabilité, quelle culpabilité, pour Dieu ?

Regardons-nous en face

Tout d’abord, je vous encourage à réfléchir à notre propre responsabilité. Le silence apparent de Dieu est une manière de nous mettre, nous-mêmes, en face du miroir.
Je m’explique : la première page de la Bible nous parle de la place que Dieu, le Créateur, a donnée à l’homme. Pour cela, il utilisedeux verbes pour exprimer son mandat par rapport à la terre, ce beau jardin qu’il a préparé pour lui : le « cultiver » (embellir, faire fructifier) et le « garder » (préserver, prendre soin). 0r, qu’avons-nous fait ? Regardons-nous en face : nous avons fait passer les intérêts humains avant de prendre soin de notre planète. Le résultat est tragique : dérèglement climatique, désastreux planning urbain...

Quelle image avez-vous de Dieu ?

J’aimerais réfléchir avec vous à une autre question :
à quel type de Dieu pensons-nous ? Est-il une machine dont on pourrait comprendre tous les rouages ? Dans ce cas, nous pourrions dire en effet que si le monde ne va pas bien, c’est à cause de la machine. Le problème c’est que le Dieu de la Bible n’est pas une machine. Elle le présente plutôt comme une « personne » divine qui nous échappera toujours. Si Dieu est vraiment Dieu, il est logique que nous ne puissions pas le comprendre. Il nous est alors impossible d’établir une chaîne de cause à effet. Par contre, la Bible le proclame à chaque page : Dieu est un créateur rempli de compassion, qui ne désire pas la mort des êtres humains.

Que souhaiteriez-vous que Dieu fasse ?

Aimeriez-vous que Dieu éteigne les incendies ou qu’il détourne les cyclones par miracle ?
Parlons miracles, alors. Si je vous parle de la naissance miraculeuse de Jésus-Christ, Dieu né d’une vierge, que me direz-vous ? Si je vous dis qu’un jour Dieu a fait s’arrêter le soleil dans le ciel, croirez-vous à ces miracles ? Dans ce cas-là, pourquoi vouloir d’autres miracles divins ? Je ne suis pas contre, mais pour le dire franchement, il faut savoir ce que nous voulons. D’autant plus que des miracles divins, il y en a eu dans l’histoire : Dieu a fait jaillir de l’eau dans le désert, il a séparé un bras de mer en deux, il a multiplié des pains, il a marché sur les eaux... il s’est fait homme. Acceptez-vous la possibilité de ce miracle du Dieu-homme, Jésus-Christ ?

Dieu n’est pas comme nous

Peut-être souhaiteriez-vous que Dieu détruise l’injustice écologique, y compris tous ceux qui profitent sans vergogne des autres ? Ceux qui, par exemple, font construire et vendent des quartiers dans des zones inondables. Aimeriez-vous que Dieu les punisse et qu’ils disparaissent de la face de la terre ? Le Dieu qui parle dans la Bible est bien plus patient et compatissant que nous. Si cela ne tenait qu’à nous, tout ne serait que jugement, rancœur, culpabilisation... Dieu n’est pas comme nous. Son cœur ne demande qu’à montrer son amour et sa compassion.

Dieu promet et nous invite

Il a d’ailleurs promis de restaurer la création entière, elle qui souffre avec nous et à cause de nous. Nous qui souffrons avec elle et à cause d’elle. L’une des affirmations les plus fortes de la Bible, c’est que nous ne vivons pas dans le monde que Dieu voulait pour nous et que nous en sommes responsables. En effet, nous nous sommes séparés de notre Créateur. Du coup, nous sommes en tension avec lui, avec les autres, avec l’environnement. Seul un retour radical vers Dieu le créateur, à travers Jésus-Christ, nous donnera l’espérance qu’un jour Dieu lui-même viendra rétablir l’harmonie qui existait au départ entre les humains et l’environnement.
Acceptons donc son invitation : revenons vers ce Dieu généreux, qui a tout fait, par Jésus-Christ, pour nous réconcilier avec lui et avec le monde.

Témoignage de John Kroontje aux États-Unis

2021 UNE ANNÉE QUI RESTERA DANS LES MÉMOIRES

Les habitants de l’Ouest de l’État de Washington ont connu des conditions météorologiques extrêmes en 2021. Du jamais vu !
Chutes de neige record en février, orages d’une rare intensité en juin, vague de chaleur sans précédent durant l’été, avec des températures de plus de 44 degrés, il faisait plus chaud à Seattle que dans le désert de Mojave ! Et pour finir, des inondations destructrices en novembre. Une « dévastation » pour les riverains de la rivière Nooksack qui a débordé. Ils ont vu une vague d’eau et de boue s’engouffrer dans leurs maisons, emportant tout sur son passage. Les gens n’ont pas eu le temps de sauver leurs biens. Des voisins les ont évacués dans de petits bateaux en attendant les équipes d’urgence. Les Églises ont ouvert leurs portes pour accueillir les sinistrés. Rien ne les préparait à cette nouvelle catastrophe !

Auteurs
Yannick IMBERT

Recevez ce numéro
au format papier

3 €

J'achète ce numéro

Téléchargez ce numéro
au format ePub et PDF

2 €

J'achète ce numéro

Abonnement au magazine Croire et Vivre

Je m'abonne

Informations complémentaires


Pour aller plus loin :
Genèse 2.15 ; Romains 8.22


Ajouter un commentaire

Votre adresse e-mail nous permet :

  • de vous reconnaitre et ainsi valider automatiquement vos commentaires après 3 validations manuelles consécutives par nos modérateurs,
  • d'utiliser le service gratuit gravatar qui associe une image de profil de votre choix à votre adresse e-mail sur de nombreux sites Internet.

Créez un compte gratuitement et trouvez plus d'information sur fr.gravatar.com

Chargement en cours ...