3 promesses qui changent le monde

Complet
Note : 40
( 1 vote )
Il y a un peu plus de 2.000 ans, un bébé naissait à Bethléem, non loin de Jérusalem. La naissance de Jésus ressemblait à bien d’autres. Pourtant, elle n’a pas fini de changer le cours du monde…
3 promesses qui changent le monde

Une promesse qui s’est fait attendre

Si les enfants attendent Noël et ses cadeaux avec impatience, que dire de tous ceux qui ont dû patienter depuis des millénaires pour la venue du premier Noël !
Les lecteurs attentifs de la Bible savent en effet que la venue d’un Sauveur a été promise aux hommes dès l’aube de l’humanité*. Abraham, le patriarche, a appris il y a près de 4.000 ans que de sa descendance viendrait une bénédiction pour le monde entier. C’est finalement le peuple d’Israël qui en a été porteur. Au fur et à mesure des siècles, la promesse s’est précisée. Les croyants attendaient un Messie qui serait descendant du roi David. Il devrait naître comme lui à Bethléem. Il serait une lumière qui allait briller pour tous les peuples. On s’attendait à ce qu’il installe un royaume de justice et de paix…
Chaque génération d’Israélites se posait cette même question : quand donc le Messie promis viendra-t-il ? Aurons-nous le privilège de le voir ?
Il a fallu attendre très longtemps pour qu’un jour, le calendrier de Dieu et celui des hommes se croisent. C’est ce qui est arrivé quand Jésus est venu à Bethléem il y a un peu plus de 2.000 ans.

*Un espoir enfin réalisé

Dans les toutes premières pages de la Bible, on trouvecette parole de Dieu adressée au serpent (qui représente le diable, l’ennemi des hommes) : « La descendance de la femme t’écrasera la tête, et toi, tu lui mordras le talon. » Les auteurs de la Bible ont vu dans la mort et la résurrection de Jésus l’accomplissement de cette annonce millénaire. En effet, Christ a souffert mais il est sorti vainqueur de la tombe. Ce faisant, il a vaincu définitivement la mort et le diable.
Genèse 3.15

Une promesse pour aujourd’hui

Au cours de sa courte vie, Jésus a promis : « Si quelqu’un m’aime, il gardera ma parole, et mon Père l’aimera et nous viendrons vers lui et nous nous ferons une demeure chez lui. » Il a fait d’autres promesses similaires.
La période de Noël nous rappelle ainsi tout particulièrement que Dieu s’est fait proche des hommes et qu’il souhaite habiter non seulement parmi les hommes, mais en nous-même. Il ne s’invite pas, il ne s’impose pas. Il nous propose sa présence. Il nous appartient tout simplement de le prendre au mot et de l’inviter !
Ouvrir la porte de notre être intérieur à Jésus-Christ, c’est permettre à Dieu de nous transformer au plus profond. Un deuxième Noël.
Jean 14.23

Un sermon dans un cadre

Jésus, la lumière du monde est un tableau de William Holman Hunt (1827-1910). Vu par des millions de personnes dans la Cathédrale anglicane St Paul depuis 1908, il continue de faire passer son message : le sauveur du monde est vivant et habite le cœur de ceux qui l'invitent à entrer.
L’œuvre a été inspirée par deux paroles du Christ : « Je suis la lumière du monde ; celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais aura la lumière de la vie » et « Voici que je me tiens à la porte et que je frappe. Si un homme entend ma voix et ouvre la porte, je viendrai à lui et souperai avec lui et lui avec moi. »
Jésus frappe à la porte. Celle-ci représente le cœur humain qui ne peut être ouvert de l'extérieur. Il n'y a pas de poignée sur la porte. Les clous rouillés et les charnières recouvertes de lierre indiquent que la porte n'a jamais été ouverte et que le Christ attend qu'on lui ouvre pour entrer. Le verger de pommiers et les pommes tombées pourraient symboliser la chute de l'homme, le péché originel. Mais l'étoile du matin qui apparaît près du Christ, annonce l'aube d'un nouveau jour possible.
Jean 8.12 ; Apocalypse 3.20

Une promesse à venir

Jésus s’est également engagé en disant à ses disciples, peu de temps avant de mourir : « Ne soyez pas inquiets, croyez en Dieu et croyez aussi en moi. Dans la maison de mon Père, il y a beaucoup d’endroits pour habiter. C’est pourquoi je vous ai dit : “Je vais vous préparer une place.” Et, quand je serai allé vous préparer une place, je reviendrai et je vous prendrai avec moi. De cette façon, vous serez vous aussi là où je suis. »
D’autres textes de la Bible témoignent qu’à l’occasion de son retour, Jésus jugera avec justice les vivants et ceux qui sont morts. Il pourra ensuite établir son règne de justice et de paix sur tout l’univers.
Notre vœu en cette période de Noël : que tout être humain puisse dire à Celui qui nous aime : « Viens, Seigneur Jésus ! »
Jean 14.1-3 ; Apocalypse 22.20

Le Seigneur va bientôt accomplir sa promesse

« Certains disent que le Seigneur est en retard. En fait, il est patient avec vous, il ne veut pas que certains meurent pour toujours, mais il veut que tous arrivent à changer leur vie.
Le jour du Seigneur viendra comme un voleur. Ce jour-là, le ciel disparaîtra avec un bruit terrible, le feu détruira les étoiles du ciel, la terre et les actions de ses habitants seront jugées.
Puisque tout cela doit disparaître, vous comprenez bien quel genre de vie vous devez mener. Vous devez vous conduire comme Dieu veut et lui rester fidèles.
Vous attendez que le jour de Dieu arrive et vous souhaitez qu’il vienne vite. Ce jour-là, le feu détruira le ciel, et les étoiles fondront dans une chaleur brûlante.
Dieu a promis un ciel nouveau et une terre nouvelle où la justice habitera. Oui, c’est ce que nous attendons. »
2 Pierre 3.9-13

Vous aimerez aussi

Toujours écouter quelqu’un jusqu’au bout si on veut s’assurer de bien le...
« Les problèmes importants auxquels nous sommes confrontés ne peuvent pas...
Savoir communiquer, c’est tenir compte de ses interlocuteurs. Êtes-vous plus...
Avant d’être des mélodies, les spirituals sont d’authentiques...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...