C'est Noël N'ayez pas peur !(2)

Complet
Note : 40
( 1 vote )
C'est Noël N'ayez pas peur !(2)

Joseph / Face à la rumeur

Qui êtes-vous ?

Les généalogistes disent que je suis un descendant lointain du grand roi David. À mon avis, 1.000 ans après, je ne dois pas être le seul. Je dirai donc plutôt que je suis charpentier en Israël et que j’aime mon métier.

Que vous est-il arrivé ?

Voilà, Marie, ma fiancée s’est retrouvée enceinte alors que nous n’avions eu aucune relation sexuelle jusque-là ! Elle a eu beau m’expliquer qu’un ange lui était apparu et qu’il lui avait annoncé sa grossesse miraculeuse, j’avais besoin moi aussi d’une explication personnelle, et surtout de savoir ce que je devais faire. La rumeur, ça peut tuer un homme. Eh bien, figurez-vous que j’ai eu droit, moi aussi, à un messager du ciel !

Quelle était donc l’explication ?

Cet ange m’a dit : « Joseph, N’aie pas peur de prendre chez toi Marie, ta femme. Oui, l’enfant qui est dans son ventre vient de l’Esprit Saint. Elle va mettre au monde un fils, et toi, tu l’appelleras Jésus. En effet, c’est lui qui sauvera son peuple de ses péchés. »

Vous avez eu quand même peur ?

Oui, pour elle et pour moi. On ne badine pas en Israël avec les relations sexuelles hors mariage. Marie risquait d’être mise à mort. Et moi, bien sûr, c’était la honte et l’humiliation assurées. Avec ce message, j’ai résolu de la prendre chez moi. Je pouvais désormais résister à la peur du qu’en-dira-t-on et être en mesure de protéger ma femme des ragots.

Marie / Face à l'avenir incertain

Qui êtes-vous ?

Il paraît que je suis moi aussi une descendante du roi David, mais je me vois davantage comme la servante du Seigneur. À l'époque des faits, j’étais une jeune fille comme bien d’autres en Israël. Jamais je n’aurais pu imaginer ce qui m’attendait.

Que vous est-il donc arrivé ?

Comme Joseph vous l’a dit, je me suis retrouvée enceinte avant que nous vivions ensemble et, croyez-moi, sans aucune aventure extraconjugale. Heureusement que j’avais été prévenue par un ange.

Comment avez-vous réagi ?

J’ai eu peur mais j’ai accueilli l’annonce du messager avec soumission. J’étais bien consciente du côté extraordinaire de ce qui m’arrivait, mais tout n’a pas été simple pour autant.
Une fois seule, je me suis un peu demandé comment en parler à Joseph. Avais-je bien entendu ? N’avais-je pas accepté un peu rapidement ce qui m’était dit ? Peut-être aurais-je dû poser d’autres questions ? Comment mener de front mon nouvel état de femme enceinte et mon prochain état de femme mariée ? Que d’inconnues ! Que de risques de me tromper ! Heureusement que l’ange a parlé aussi à Joseph !

Qu’est-ce que l’ange vous a dit précisément ?

Des paroles étonnantes dans le contexte : « Réjouis-toi ! Le Seigneur Dieu t’a montré son amour d’une manière particulière. Il est avec toi. » En voyant mon émotion, il m’a dit : « N’aie pas peur, Marie ! Oui, Dieu t’a montré son amour d’une manière particulière... L’Esprit Saint viendra sur toi et la puissance du Très-Haut te couvrira comme l’ombre. C’est pourquoi l’enfant qui va naître de toi sera saint, et on l’appellera Fils de Dieu. »

Quel souvenir gardez-vous de votre visite à Élisabeth ?

C’est vrai, j’oubliais. Quand j’ai su que ma vieille cousine était enceinte, je me suis rendue chez elle. Dès qu’elle m’a vue, elle a crié : « Dieu te bénit plus que toutes les autres femmes, et il bénit aussi l’enfant que tu portes en toi ! La mère de mon Seigneur vient chez moi ! Quel honneur pour moi !... Tu es heureuse ! En effet, tu as fait confiance au Seigneur, et ce qu’il t’a dit arrivera. » Alors, le Saint-Esprit s’est emparé de moi à mon tour et m’a fait chanter une prière dont je me souviendrai toujours : « Oui, vraiment, le Seigneur est grand ! Je le chante ! Mon cœur est dans la joie à cause de Dieu qui me sauve... »

Que s’est-il passé à la naissance ?

Joseph et moi étions restés discrets sur tout ce qui nous était arrivé. D’ailleurs, nous étions en voyage lorsque j’ai accouché, bien loin de notre village. Mais Dieu s’est chargé de prévenir qui il voulait. Je laisse à nos amis bergers le soin de vous en dire plus.

Marie : Luc 1.26-56 ; 2.1-7

Vous aimerez aussi

Prisca Wiles est interviewée par Gisèle McAffee. Prisca Wiles assure, avec son...
Le Concordat napoléonien (1801) a inauguré une forme moderne et équilibrée...
Nous avons tous des outils à notre disposition pour rester calmes et sereins....
L’Église serait-elle un laboratoire du vivre-ensemble ? La première page de...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...