Homme – femme, différents et égaux ?

Complet
Note : 40
( 1 vote )
Homme – femme, différents et égaux ?
« M. X, acceptez-vous de prendre pour épouse Melle Y ?... Melle Y. acceptez-vous de… ? »
Pour eux, cela ne fait aucun doute ! Ils se savent différents, homme et femme. Mais le réalisent-ils vraiment ? Ils se pensent égaux, tout au moins « pareils ». Car ils entrent dans cette période dite « lune de miel » où chacun se confond en l’autre, où l’on ne sait plus qui est qui, qui pense quoi, où l’on fait, aime, mange… tout pareil ! Période bénie où le couple développe des racines communes pour ne faire qu’un.

Place à la réalité

Mais bientôt ce leurre s’effondre, laissant place à deux personnalités différentes, qui se considèrent avec étonnement : il – ou elle – réagit, pense, dit, aime, ressent, se comporte autrement. Si certains couples s’amusent de ces différences, y voyant une source d’enrichissement, d’autres, inquiets, déçus, se sentant trahis, se mettent à se juger. On se sent supérieur, plus intelligent, plus pratique… ou inférieur, moins instruit, moins sociable… Mais est-ce vraiment une question de plus ou de moins ?
Le Dieu que présente la Bible aime la diversité. Si elle témoigne qu’il a fait les hommes et les femmes égaux en les créant tous deux à son image, elle atteste aussi qu’il nous a voulus différents. Dans le couple qu’ils forment, homme et femme peuvent ainsi devenir l’un pour l’autre une aide, un vis-à-vis, un face à face qui leur renvoie l’image de leurs points forts, mais aussi de leurs faiblesses. En un mot, ils peuvent se voir complémentaires.

Tirer parti de ce qui semble s’opposer

Cette égalité devrait nous amener à nous traiter avec considération, l’amour et le respect étant la base de toute relation harmonieuse de couple.
Nos différences devraient susciter notre curiosité : « Pourquoi… Qu’est-ce qui te fait dire… Comment vois-tu ceci… Qu’est-ce que tu penses de… ? » Il ne suffit pas de « croire que… penser que… » Allons chercher confirmation de nos pensées. Échangeons ensemble. Oser se dire, s’exprimer, se positionner permet de se faire mieux connaître et comprendre. Car « On n’est pas fait l’un pour l’autre ; on se fait l’un à l’autre. » La communication, qui est l’écoute de l’autre, est une nourriture constante du couple.

Pas deux couples pareils

Notre complémentarité devrait nous amener à faire de notre couple une création unique, semblable à nulle autre, où chacun peut donner le meilleur de lui-même dans les domaines où il excelle. À quoi bon, par exemple, tenir les comptes si l’on n’entend rien aux chiffres, alors que son conjoint aime jongler avec eux ?
« Accueillons-nous » donc l’un l’autre avec bienveillance et souplesse, car rien n’est figé à travers le temps ; ce qui garde notre couple vivant.

Pour aller plus loin
Genèse 1.27-28


Vous aimerez aussi

Pas besoin de canot de sauvetage ni de savoir nager quand Jésus est dans le...
Notre cerveau est composé de 100 milliards de neurones, connectés...
Impossible de prévoir l’imprévisible. Indispensable de se préparer à...
Un constat mi-figue, mi-raisin. « Quand je suis arrivé dans mon Église, voici...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...