Les miracles de Jésus sont-ils crédibles ?

Extrait
Note : 40
( 1 vote )
Les miracles de Jésus sont-ils crédibles ?
Un jour, on a demandé au grand philosophe britannique, Bertrand Russell, ce qu’il dirait à Dieu s’il le rencontrait. Celui-ci répondit : « Pas assez de preuves. » Et pourtant, il y a beaucoup de raisons de croire. La plus grande, c’est Jésus. Mais cette réponse ne suffit pas à beaucoup. Tout ce que les évangiles nous disent sur lui est-il crédible ? Ses guérisons ont-elles vraiment eu lieu ? A-t-il vraiment marché sur l’eau, multiplié des pains, ressuscité des morts ?

Sources chrétiennes

On pense parfois que les miracles de Jésus viennent d’un passé auquel personne n’a eu accès. Or, les chrétiens des premières générations avaient clairement en mémoire ces événements miraculeux. Par exemple, Irénée de Lyon (140-202) parle d’une transmission des témoignages des miracles depuis les premiers disciples, en passant par Polycarpe (69-155), jusqu’à lui-même(1). Quant à Quadrat d'Athènes (129), il rapporte que les personnes guéries par Jésus ont été vues par de nombreuses personnes longtemps après leur guérison(2). Justin Martyr (100-165), encourage, pour sa part, à consulter les actes de Ponce Pilate afin de vérifier que Jésus a bien accompli des miracles(3).

Sources non chrétiennes

L’historien Flavius Josèphe (37-100) mentionne dans son ouvrage Antiquités judaïques que Jésus fut un « faiseur de miracles »(4). Bien que certains experts doutent de sa totale objectivité, on comprend que Jésus était bien vu comme l’auteur de miracles. Quand...

1. Irénée de Lyon, « Fragments from the Lost Writings of Irenaeus » dans Ante-Nicene Fathers, vol. 1, éds. Alexander Roberts et James Donaldson, Grand Rapids, Eerdmans, 1975, pp. 568-578, ici p. 568.

2. Quadrat d’Athènes a écrit une apologie des chrétiens dédiée à l’empereur Hadrien en août 117. Bien que le texte ne nous soit pas parvenu, nous en avons une trace dans le livre d’Eusèbe de Césarée, Histoire ecclésiastique, livre IV, chapitre III, en ligne, http://remacle.org, consulté le 24 novembre 2018.

3. Justin Martyr, Première apologie, chapitre 48, Sources chrétiennes no. 507, Paris, le Cerf, 2006, p. 255.

4. Flavius Josèphe, Antiquités judaïques, livre 18, chapitre 3, partie 3, en ligne, http://remacle.org, consulté le 24 novembre 2018.

Yannick Imbert est professeur d’apologétique à la Faculté Jean Calvin à Aix-en-Provence.

Vous aimerez aussi

« Plus tolérant que moi tu meurs ». Derrière cette formule se cachent des...
La période de Noël voit fleurir des symboles qui font rêver enfants d’hier...
La BD: un excellent moyen de faire sortir la Bible des rayons poussiéreux de...
Ce n’est pas parce que l’on entend souvent une chose qu’elle est vraie....

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...