Quand Dieu libère…

Complet
Note : 40
( 1 vote )

De la première à la dernière page de la Bible, nous faisons le même constat émerveillé : Dieu répond aux hommes… 

Quand Dieu libère…

Voici quelques situations parmi tant d’autres où des gens ont fait appel à Dieu. Ils étaient dans le danger, la détresse, la souffrance… Ils n’ont pas été déçus.

En trouverez-vous une qui vous ressemble pour faire comme eux ? 

L’esclavage 

Les Israélites sont réduits à l’esclavage en Égypte. Ils crient leur souffrance à Dieu. Il intervient en leur faveur par toutes sortes d’actes puissants. Les voilà donc libres, en route vers le pays promis. Comme le chemin est semé d’embûches, ils crieront à lui très souvent. À chaque fois, Dieu interviendra.

L’oppression de la superstition

Entrés dans le pays, il faut maintenant le défendre. Or, celui-ci est envahi. Voyant leur détresse, Dieu suscite un libérateur : Gédéon. Bravant la peur des représailles, celui-ci commence par abattre l’idole installée au milieu du village. N’est-ce pas parce qu’on a préféré les idoles à Dieu qu’on en est arrivé là ? 

Les ennemis 

Gédéon suit les consignes précises que Dieu lui a données. C’est ainsi qu’avec seulement 300 hommes munis de cruches et de flambeaux, il sème la terreur dans l’armée adverse. Les Israélites n’ont pas eu à combattre. Dieu a fait le nécessaire à leur place.

La peur

Alors qu’il était encore berger, David a dû protéger son troupeau face aux animaux sauvages. Il en témoignera plus tard lorsqu’il accepte de combattre Goliath, le géant : « Le Seigneur qui m’a protégé des griffes du lion et de l’ours saura aussi me protéger des attaques de ce Philistin ».

La nature déchaînée 

« Le vent a soulevé les vagues. Les marins se sentaient vraiment très mal… ils ne savaient plus rien faire. Alors dans leur malheur, ils ont crié vers le Seigneur et il les a délivrés de leur peur. Il a calmé la tempête ».

Les soucis de la vie

« Pour rien, vous vous levez très tôt, pour rien, vous vous couchez très tard, et pour rien, vous vous fatiguez à gagner votre nourriture. Le Seigneur en donne autant à son ami très cher pendant qu’il dort ».

La persécution

Trois hommes avoir refusé d’adorer la statue du tyran de l’époque. Les voilà jetés dans le feu. La Bible relate que Dieu les y rejoint : « Le feu n’a pas touché leurs corps, leurs cheveux n’ont pas brûlé, leurs vêtements ne sont pas abîmés, et ils ne sentent pas l’odeur du feu ».

Le poids de la religion

Les responsables religieux ont été bousculés par la liberté de Jésus à l’égard de toutes les contraintes qu’ils s’imposaient : purifications rituelles, obligations alimentaires, jeûnes, prières… Le respect scrupuleux du sabbat en faisait aussi partie. C’est à son propos que Jésus leur répond : « Dieu a fait le sabbat pour les êtres humains, il n’a pas fait les êtres humains pour le sabbat ». 

La maladie

En parlant d’une dame qu’il a guérie, Jésus a déclaré : « Satan l’avait attachée depuis 18 ans. Est-ce qu’il ne fallait pas la délivrer de sa maladie ? » Les évangiles témoignent qu’il a ainsi libéré et guéri des centaines de personnes. 

Les démons

Jésus a aussi commandé aux esprits mauvais qui assaillaient les gens et les faisaient souffrir. Il les a chassés pour les libérer, tel cet homme revenu à son état normal alors qu’on devait autrefois l’enchaîner, devenu un danger pour lui-même et pour les autres (voir page 16). 

L’argent

« Je vais donner la moitié de mes richesses aux pauvres. Et si j’ai pris trop d’argent à quelqu’un, je vais lui rendre quatre fois plus ! » Voilà l’engagement de Zachée après sa rencontre avec Jésus.

Les passions

« Je ne te condamne pas », dit Jésus à la femme convaincue d’adultère. « Tu peux t’en aller, et maintenant ne commets plus de péché ». Dans la bouche de Jésus, ce commandement veut toujours dire : compte sur moi pour t’aider sur ce nouveau chemin. 

Le péché

La Bible témoigne à propos de Jésus : « Il a été tenté en toutes choses, mais lui n’a pas péché… Près de lui, nous recevrons le pardon, nous trouverons son amour, et ainsi, il nous aidera au bon moment ».

La mort 

Jésus n’est pas resté dans le tombeau. Voici ce qu’il déclare : « Celui qui relève de la mort, c’est moi. La vie, c’est moi. Celui qui croit en moi aura la vie, même s’il meurt ». Celui qui met sa confiance en lui est délivré à tout jamais de toute crainte. 

C’est parce qu’il vise notre bien qu’il nous dit « Suis-moi » tout en prenant bien soin de nous laisser libres de notre réponse.

Les dix commandements : dix paroles de libération*

Je veux faire sortir chaque homme et chaque femme de l'esclavage. Je promets que tous seront libérés de tous leurs esclavages. Voici le chemin :

Tu n'auras pas d'autres dieux pour me braver. Je te le promets, tu seras libre vis-à-vis de tous les dieux dont tu es esclave : orgueil, ambition, volonté de puissance.

Tu ne te feras aucune représentation de Celui que je suis. Je te le promets, tu seras libre vis-à-vis de toutes les images et de toutes les idées que tu te fais de moi.

Tu ne feras pas référence à mon nom pour de fausses raisons. je te le promets, tu cesseras d'invoquer ma volonté pour justifier ce que tu désires.

Tu te souviendras du jour du repos pour le sanctifier. Je te le promets, tu cesseras d'être l'esclave de ton travail et de tes besognes.

Tu honoreras ton père et ta mère. Je te le promets, tu seras libre vis-à-vis de toutes les autorités et ainsi tu pourras les respecter sans crainte,

Tu ne commettras pas de meurtre. Je te le promets, tu cesseras d'être l'esclave de ton désir de nuire à ton prochain.

Tu ne commettras pas d'adultère. Je te le promets, tu cesseras d'être l'esclave de ton corps et de celui de ton prochain.

Tu ne commettras pas de vol. Je te le promets, tu cesseras d'être l'esclave de tes biens et de ceux de ton prochain.

Tu ne diras pas de faux témoignage contre ton prochain. Je te le promets, tu cesseras d'être l'esclave de ton désir de travestir la vérité pour qu'elle te serve.

Tu ne convoiteras pas. Je te le promets, tu cesseras d'être l'esclave de tes désirs, ambitions et frustrations.

Voici ce qui t'est promis et demandé : tu seras libre vis-à-vis de tous les esclavages car te suis l'Éternel ton Dieu qui a fait sortir le peuple d'Israël de l'esclavage d'Égypte.

* Texte liturgique de l’Église Protestante Unie de France. 

Pour aller plus loin

Exode 5-12 ; Juges 6.25-32, 7.8-22 ; 1 Samuel 17.31-37 ; Psaume 107.23-32 ; Psaume 127.2 ; Daniel 3.8-30 ; Marc 7.1-13 ; Luc 6.1-5 ; Luc 13.16 ; Luc 8.26-39 ; Jean 8.1-11 ; Luc 19.1-10 ; Hébreux 2.15 ; Jean 8.54 ; Colossiens 3.9 ; Jean 8.31-36 Hébreux 4.14-16 ; Jean 11.25 

Vous aimerez aussi

Il faut reconnaître qu’un mort qui revient à la vie n’est pas une chose...
Qu’ils soient musulmans ou chrétiens, les croyants désirent servir Dieu de...
Les deux faces de la médaille. Quand les premiers ordinateurs sont arrivés,...
« Sola Fide » (la foi seule) est l’une des proclamations radicales de la...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...