Se réconcilier. Pourquoi ? Comment ?

Complet
Note : 40
( 1 vote )

Retrouver la paix avec l’autre est un chemin parfois long, souvent ardu. Toujours prometteur.

Se réconcilier. Pourquoi ? Comment ?

Nous sommes tous différents. Ceci peut entrainer des divergences et parfois des conflits. Celui qui vise la réconciliation cherche à transformer ces difficultés en atouts. Mais, il faut être prêt à prendre des risques et à progresser pas à pas car ce n’est pas un processus magique. Il est impossible de prendre des raccourcis pour précipiter l’événement. Ne soyons pas naïfs par rapport aux beaux discours. En effet, on peut avoir accordé son pardon sans s’être réconciliés. S’il reste de l’amertume, chacun va garder ses distances.

Quand et pourquoi ? 

1 Relation

Être en relation avec quelqu’un suppose prendre des risques. On partage des informations confidentielles, échange des promesses, partage de ressources. Plus la confiance est grande, plus on court des risques élevés si l’autre déçoit.

2 Préjudice

À un moment, l’une des parties ne répond plus à l’attente de l’autre. Elle insulte, exploite ou trahit l’autre. Ou c’est en tout cas ainsi qu’elle est perçue. Le risque est devenu un préjudice.

3 Repli sur soi

La personne se replie alors sur elle-même. Parfois, elle refuse même de participer aux débats. Ce retrait peut être court ou long, il est indispensable pour évaluer la situation. Il ne faudra pas en rester là. Un véritable processus de guérison est nécessaire.

Comment faire ?

1 Reconquérir son identité

Le respect de soi est ce qui est atteint en premier. Il est donc indispensable de reconquérir son identité pour parvenir à une vraie réconciliation. Il faut à la fois se ressourcer et s’affirmer, reconnaître aussi et accepter les sentiments de mal-être et de colère qu’on éprouve. S’affirmer nécessite de revendiquer sa valeur humaine et la légitimité de ses besoins.

2 S’engager à la réconciliation

C’est le moment où le processus prend un tournant. Il faut faire appel à la volonté, accepter de dépasser le stade du repli et de la reconquête de son identité. Il est nécessaire de prendre la décision ferme de faire son possible pour parvenir à la réconciliation et prendre les risques qui y sont liés.

3 Prendre à nouveau des risques

Reprendre la relation comprend des risques divers : rejet, embarras, perte de crédibilité, pertes de temps, d’argent ou de biens, dommages physiques. Au départ, ils seront limités, inférieurs aux pertes qu’on peut se permettre de subir. Mais prendre un petit risque conduit souvent à un climat de confiance suffisant pour envisager d’en prendre de plus importants. Petit à petit, on retrouve la confiance. 

4 Négocier

Punir ou se venger ne permettent pas de répondre correctement aux besoins causés par le préjudice. Ces besoins peuvent parfois tout simplement consister à entendre que l’autre s’excuse ou qu’il reconnaît ses erreurs. Il faut donc viser à rétablir un climat qui le permettra. Négocier permet à chacun de rétablir des relations normales. L’auteur du préjudice pourra échapper à la paralysie de la culpabilité et la victime évitera de toujours condamner l’autre.

Vous aimerez aussi

C’est souvent au travers de questions d’enfants que surgissent les...
Ces vestiges d’autrefois témoignent encore aujourd’hui. De quoi ? Pour qui...
Roseline Amable a été déléguée du personnel dans sa société de 2010 à...
Parmi les milliers de sites utiles, en voici quelques-uns. Soyez curieux. Bonnes...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...