Vivre une sexualité épanouie

Complet
Note : 40
( 1 vote )
Vivre une sexualité épanouie
Propos recueillis par Anne-Marie Delaugère.

À quel moment peut-on parler de sexualité épanouie dans un couple ?
Quand le mari et la femme sont connectés à trois niveaux : spirituel, émotionnel et physique, et se sentent protégés. Ils s’aiment et se donnent du plaisir. Car aimer, c’est donner. La sexualité est indissociable de l’amour. Le plaisir est un des objectifs de la sexualité au même titre que la procréation, la connexion émotionnelle ou la protection.

Qu’entendez-vous par connexion spirituelle et émotionnelle ?
C’est se sentir aimé, en sécurité, valorisé par l’autre. Si je suis connectée avec mon conjoint, mon esprit est sensibilisé à ce qu’il vit. Des liens forts, invisibles à l’œil nu, s’établissent entre nous. On peut connaître des saisons compliquées (maladie, stress, grossesse…), avoir des problèmes sexuels mais rester connectés.

Comment entretenir le sentiment amoureux ?
Quand on tombe amoureux, une hormone, aussi addictive qu’une drogue (la PEA) est secrétée par notre cerveau. Elle diminue ensuite pour laisser la place à l’ocytocyne qui est l’hormone de l’attachement. Ce qui explique que les gens disent au bout de deux ans de mariage, qu’ils ne s’aiment plus et cherchent un autre partenaire.
Pour redéclencher des pics de PEA entre les époux, j’invite les couples à mettre en place des rendez-vous amoureux. Deux heures par semaine, on laisse derrière soi les soucis, les enfants, le téléphone. On programme une soirée au restaurant, un dîner à la maison, une balade… On se prépare pour retrouver « son amoureux ».
Croyez-moi, ça marche ! En 28 ans de mariage, nous n’avons pas manqué beaucoup de rendez-vous et sommes plus amoureux qu’au départ !

Qu’est-ce-qui tue l’amour ?
Les blessures entre le mari et la femme, le non-pardon… car il faut être en confiance pour se donner l’un à l’autre. Le lien entre le spirituel, l’émotionnel et le physique est aujourd’hui démontré. L’âme, l’esprit et le corps sont des vases communicants. Quand on n’est pas bien au niveau émotionnel, le corps tombe malade.
Il faut ajouter le manque de compassion et de bienveillance, la condescendance. Le fait aussi de s’autoriser la comparaison. Nourrir ses yeux avec d’autres femmes pour l’homme ou comparer son mari aux autres pour la femme.

La sexualité, ça s’apprend ?
Absolument et toute la vie.
On peut se documenter, décider de lire ensemble des livres informatifs pour mieux comprendre le fonctionnement de son corps et celui de l’autre. Dans la Bible, le Cantique des Cantiques est un parfait manuel de la relation sexuelle entre époux.

Rachel Miquel Dufour est pasteur, thérapeute et sexologue. Elle vit avec son mari Éric aux États-Unis. IIs ont cinq enfants.

Pour en savoir plus :
https://www.rachelmiqueldufour.com/


Vous aimerez aussi

Témoignage et réflexions d’une Parisienne Pourquoi la longue file...
Le Père Noël est-il vraiment ce qu’on fait croire aux enfants ? La...
Les 24 et 25 octobre 1965, Martin Luther King est à Paris, à l’invitation de...
Les bergers / Face à l'exclusion Qui êtes-vous ? Notre métier, c’est de...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...