J’ai pris goût à l’urgence

Extrait
Note : 40
( 1 vote )
Nath Fauveau est chargée du suivi opérationnel des programmes à Medair France, une ONG humanitaire. Elle explique son parcours et ce qui la motive.
J’ai pris goût à l’urgence

Comment en êtes-vous arrivée à travailler pour Medair ?

À la base, je suis traductrice de formation. Plusieurs portes se sont ouvertes et je les ai franchies pour en arriver là. Je pense que c’est Dieu qui a guidé les choses. J’avais déjà passé deux ans sur le terrain avec World Vision en Afrique de l’Ouest. J’avais vraiment envie de repartir et de m’engager avec une autre organisation chrétienne si possible. Je me suis tournée vers Medair et les choses se sont concrétisées très rapidement.

Quelles missions avez-vous accomplies avec Medair ?

Ces six dernières années ont été mouvementées. J’ai rapidement intégré son équipe d’urgence. Il s’agit de personnes déployées en 24 heures suite à une crise ou à une catastrophe. Je suis partie en Sierra Leone lors de la crise Ebola en 2014, puis au Népal en avril 2015. Le lendemain du séisme, j’étais...
Pour en savoir plus : fr.medair.org ; wvi.org


Vous aimerez aussi

«Moi, Dieu, je n’y crois pas vraiment, mais les Droits de l’homme, alors...
Partir, agir, devenir soi, notre vie comme un voyage Laetitia Chamard ...
Depuis mon enfance, la télévision a toujours fait partie de ma vie : comme...
Nicolas Fouquet est chargé de mission au SEL. Marthe Kere est née en 1960 à...

Commentaires

Ajouter un commentaire

OK
Chargement en cours ...